Les 5 chiffres à retenir sur les rencontres en ligne

Afin d’étoffer votre culture générale sur les rencontres en ligne et de briller lors des repas de famille, voici les 5 chiffres que vous devez retenir issus de la publication de l’Institut National d’Études Demographiques (INED).

 

Près d’1 mariage sur 10 est issu des rencontres en ligne

En effet, entre 2005 et 2013, 9% des couples se sont formés grâce aux sites de rencontres.

Si cela peut paraître peu aux yeux de certains, il faut toutefois se rappeler que les sites de rencontres n’existaient pas dans les années 2000 ! Ce n’est que fin 2001 que Meetic a vu le jour et que les rencontres en lignes comme nous les connaissons aujourd’hui sont nées en France.

De plus, il convient de se rappeler que l’usage d’internet tel qu’on le connaît est très récent : en 2006 seuls 42% des foyers avaient accès à internet !

 

Il existe aujourd’hui 2000 sites de rencontre en France environ

Alors que les rencontres en ligne comme nous les connaissons ne sont arrivées en France qu’en 2001, il existait pourtant des solutions auparavant.

Tout d’abord les agences matrimoniales, en France depuis le début du 19e siècle, n’ont jamais réellement étaient un phénomène sociétal (moins de 2% des français déclaraient y avoir eu recours dans les années 80). Ensuite, les petites annonces sont arrivées dans les années 60 et ont lancé le phénomène de la rencontre publique. Finalement, c’est le minitel qui a fait la transition pour que les rencontres en ligne connaissent leur avènement avec l’arrivée d’internet.

Alors que les rencontres en ligne fêtent leur 15 ans cette année, leur croissance a été phénoménale. Aujourd’hui, environ 2000 sites existent en France. Il en existe des généralistes mais aussi désormais des plus ciblés, qui permettent de rencontrer son âme sœur selon les critères chers à chacun (religion, préférences sexuelles…).

 

rencontres-en-ligne

 

Entre 26 et 30 ans, près d’1 personne sur 3 s’est déjà inscrite sur un site de rencontres en ligne

29% exactement ! Alors que l’enquête de l’INED ne s’est basée que sur les 26-65 ans, il apparaît clairement que les tranches d’âge les plus jeunes sont les plus concernées.

L’estimation faite pour les 18-26 ans montre qu’entre 28 et 40% des personnes utiliseraient au moins un site de rencontre !

Ces chiffres viennent clairement contrebalancer celui des 9% des couples issus des sites de rencontre. En effet, cette « nouvelle » tendance est en très forte progression chez les nouvelles générations, faisant augmenter tous les jours le nombre de couples issus d’internet. A ce titre, il n’y a pas de doute que si la même enquête était réalisée sur les couples formés entre 2010 et 2020, le pourcentage dépasserait largement les 10% !

 

Près d’1 homme sur 2 a déjà payé pour un site de rencontre en ligne

Parmi les personnes ayant déjà eu recours aux sites de rencontre, 45% des hommes ont déjà payé contre seulement 18% des femmes. Ceci s’explique en partie par les frais qui sont appliqués aux hommes et non aux femmes, sur les sites comme sur Adopte Un Mec par exemple.

L’autre raison vient du fait que les hommes sont plus nombreux à avoir recours aux sites de rencontre que les femmes. Et l’écart est très marqué pour les populations de moins de 40 ans puis se lisse par la suite. 35,7% des hommes entre 26 et 30 ans contre 22,9% des femmes déclarent s’être déjà inscrits sur un site de rencontre.

 

16,3% des utilisateurs sont des cadres ou une profession intellectuelle supérieure

La population la plus représentée sur les sites de rencontres reste en 2013 les cadres, bien que moins prépondérante que par le passé. Comme on peut s’en douter, la catégorie socioprofessionnelle la moins impliquée est celle des agriculteurs (moins de 3%).

La plus grosse progression d’utilisateurs entre 2006 et 2013, a été connue par les ouvriers (de 5,8 à 12,8%). Ceci a sans nul doute été rendu possible par la démocratisation d’internet dans les foyers, ainsi que sur les smartphones.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *