L’orgasme féminin : les 9 types que vous devez connaitre !

Saviez vous qu’il existe 9 types d’orgasmes différents chez la femme ? Honnêtement, que ceux qui avaient la réponse lèvent le doigt et s’expriment en commentaire de l’article ! Je ne suis pas certain d’en voir beaucoup ! Petite session de rattrapage.

A vrai dire, quand j’ai appris cela il y a quelques années, j’étais un peu jaloux puisque moi, je ne peux en avoir qu’un ! Enfin, ce n’est pas tout à fait exact, puisque l’homme peut avoir 4 types d’orgasmes différents mais, pour la plupart, nous ne sommes focalisés que sur un seul :

  1. Orgasme anal
  2. Orgasme par le point « P » (prostate)
  3. Orgasme séminal
  4. Orgasme pénien, par le pénis, le plus courant donc

Bref, nous, ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est de passer en revue l’orgasme féminin, et plus précisément les 9 types existants. Ils se divisent en deux catégories, les orgasmes préliminaires et les orgasmes de pénétration.

L'orgasme féminin

Orgasmes préliminaires

On ne le dira jamais assez, mais vous devez toujours commencer l’acte sexuel par des préliminaires. Cela rendra l’acte extrêmement plus plaisant pour la femme, qui pourra obtenir plus d’orgasmes de pénétration. Et une femme comblée sexuellement et une femme qui en redemande, ne vous privez donc pas !

Sans plus attendre, voici les quatre types d’orgasmes préliminaires différents.

  1. L’orgasme du mamelon

Vous le savez sans doute, le mamelon est une zone sensible et très érogène chez la femme. Ce que vous ne savez sans doute pas en revanche, c’est que certaines femmes peuvent avoir un orgasme du mamelon si vous le stimulez correctement.

  2. L’orgasme clitoridien

Beaucoup plus connu, l’orgasme clitoridien est l’un des plus faciles à atteindre. Il s’obtient en stimulant le clitoris et pas moins de 2 femmes sur 3 auraient des orgasmes clitoridiens. Si vous souhaitez donner un orgasme clitoridien à votre partenaire, alors nous ne pouvons que vous conseillez de lire notre article Comment faire un bon cuni : 5 étapes pour lui faire atteindre l’orgasme.

  3. L’orgasme du Deep Spot

La découverte du Deep Spot (ou point A ou encore Zone AFE) ne remonte à pas si longtemps que cela. Curieux quand on sait que le deep spot peut déclencher des orgasmes incroyablement puissants. Situé plus loin que le point G, le deep spot se situe juste avant le col de l’utérus. Les spécialistes s’accordent à dire qu’il y aurait en réalité deux deep spots, le deep spot avant et le deep spot arrière. Lorsqu’ils sont stimulés, cela provoque des orgasmes extrêmement intenses chez la femme, ainsi qu’une lubrification rapide du vagin.

deep-spot-1.gif

 

  4. L’orgasme du point G

Beaucoup plus connu que le deep spot, le point G se situe sur la paroi supérieure du vagin. Il est aussi moins intense mais également plus facile à atteindre. Sa stimulation peut même aboutir à l’éjaculation chez la femme (si stimulé de manière directe et continue). Pour démultiplier le plaisir, vous pouvez tenter le duo gagnant : orgasme clitoridien et orgasme du point G !

Orgasmes de pénétration

Après 20 à 30 bonnes minutes de préliminaires et les orgasmes qui vont avec, vous êtes désormais prêt à donner à votre partenaire des orgasmes de pénétration.

Il en existe 5 types différents.

  1. L’orgasme vaginal

L’orgasme vaginal est, avec l’orgasme clitoridien, l’orgasme le plus connu et le plus facile à obtenir pour une femme. Certaines femmes auront cependant beaucoup plus de mal à l’obtenir si les préliminaires sont inexistants ou insuffisants.

orgasme femme

 

  2. L’orgasme anal

Moins connu, l’orgasme anal est plus difficile à obtenir que l’orgasme vaginal ou clitoridien. L’anus dispose de très nombreuses terminaisons nerveuses présentes sur les surfaces internes et externes et ce sont elles qui rendent l’orgasme possible. Il est également plus long à atteindre puisqu’il faut bien prendre le temps de dilater l’anus et le sphincter.

  3. Les orgasmes multiples

Permettre à une femme d’atteindre des orgasmes multiples n’est pas donné à tout le monde. Les orgasmes multiples se produisent après la stimulation de zones érogènes entrecoupée de pauses plus ou moins marquées. Si vous y parvenez, vous n’aurez plus la même valeur à ses yeux !

  4. L’orgasme continu

The Big One comme diraient les américains. L’orgasme continu est obtenu lorsque la femme se dirige vers l’orgasme. Le but pour vous, à ce moment là, est de continuer de la stimuler, en augmentant la cadence, afin qu’elle ne puisse pas atteindre le sommet de son orgasme et relâcher ses muscles. De cette manière, vous lui faite revivre cette pointe orgasmique encore et encore, et cela donne l’impression d’un orgasme beaucoup plus long qu’à l’accoutumé.

  5. L’orgasme d’éjaculation

Cet orgasme est extrêmement difficile à atteindre car il implique de longs et intenses préliminaires, ainsi qu’un plaisir intense, favorisant la perte du contrôle de la zone du périnée. Cependant, quand il se produit, c’est absolument génial ! Malheureusement, la majorité des femmes ne l’ont pas expérimenté et la majorité des hommes ne s’y essayent pas.

Vous connaissez désormais les 9 types d’orgasmes possibles chez la femme, n’hésitez pas à en abuser !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *