Sodomies douloureuses ? Ce que vous devez faire pour qu’elle aime enfin ça

Votre partenaire se plaint des sodomies douloureuses ? Vous savez que si vous souhaitez continuer à pratiquer le sexe anal, vous allez devoir changer quelque chose pour qu’elle commence à réellement l’apprécier.

Voici quelques règles indispensables à respecter pour apprendre comment faire une sodomie, mais surtout pour qu’elle aime ça !

 

Voici comment faire en sorte qu’elle aime le sexe anal

 

Première étape : la rendre d’accord

S’il y a bien un sujet sur lequel la plupart des filles ont une idée si elles veulent essayer ou non, c’est bien la sodomie.

Bien entendu, inutile d’imaginer faire cela contre son gré. En plus du fait que c’est interdit par la loi… vous n’arriverez pas à la faire changer d’avis en étant insistant.

sexe anal

Si vous sentez qu’elle est très à l’aise avec les différentes pratiques sexuelles au moment de l’acte vous pouvez tenter votre chance. Toutefois, il est très possible qu’elle vous arrête à ce moment.

Dans ce cas, inutile d’insister !

Par contre, c’est un sujet à propos duquel vous allez pouvoir discuter lors de vos conversations hors du lit. En effet, lorsque vous parlez de vos fantasmes ou plus généralement de votre vie sexuelle, n’hésitez pas à être transparent sur ce sujet (que cela vous plait). Sans chercher à la convaincre dans une bataille d’argument, dites lui que de nombreuses femmes apprécient le sexe anal lorsqu’elles sont bien réalisées.

 

Faire en sorte qu’elle soit totalement détendue

Pour qu’elle ait envie et qu’elle apprécie le sexe anal, il est indispensable qu’elle soit totalement détendue. Inutile de lui mettre la pression en lui ventant les mérites et lui disant qu’elle pourra prendre énormément de plaisir de cette manière… la logique n’y fera rien.

Par contre, créer une atmosphère propice et la mettre dans un état d’excitation élevé sont les ingrédients de base.

La première chose est donc d’avoir un environnement favorable. Pour cela, assurez-vous qu’elle soit dans le bon état d’esprit, surtout s’il s’agit de la première fois. Si vous sentez qu’un sujet la préoccupe et qu’elle n’a pas la tête au rapport sexuel, ce n’est pas le meilleur moment pour tenter votre chance. Sinon, faîtes en sorte de laisser à la porte toutes les préoccupations pour pouvoir passer à la suite.

 

Ne lésinez pas sur les préliminaires pour l’exciter

Lors des rapports sexuels, les hommes ont souvent tendance à être trop pressés de passer à l’acte, négligeant régulièrement les préliminaires. Pourtant, ils sont indispensables pour faire monter l’excitation chez la femme. Ce sujet est d’une importance telle que nous lui avons consacré un article disponible en cliquant ici.

Et ceci est d’autant plus vrai en sexe anal. Ne croyez pas qu’en quelques minutes le niveau d’excitation sera suffisant. Au contraire, vous allez devoir mettre le paquet en la chauffant un maximum avant de commencer toute pénétration. Lorsque vous pensez que c’est le bon moment, attendez encore. Massez la, faîtes lui un cunnilingus, un anulingus même… cela permettra de préparer la suite.

En effet, même si vous commencez en ayant des rapports sexuels traditionnels, il faudra la préparer à la sodomie pour que celle-ci n’arrive pas sans prévenir. Pour ce faire, stimuler son anus avec le doigt et avec la bouche… pénétrez la même avec votre doigt.

sodomies douloureuses

 

Faites en sorte que l’expérience se passe bien et qu’elle n’ait pas de sodomies douloureuses

 

Utilisez toujours un lubrifiant et abusez en

Contrairement au vagin, l’anus ne produit pas de sécrétion et n’est donc pas lubrifié en permanence. Vous êtes peut-être déjà habitué à utiliser du lubrifiant pour vos rapports sexuels. Dans ce cas, tant mieux.

Si ce n’est pas le cas, utilisez-en un hydratant pour que les frottements ne soient pas irritants. Ceci est une des deux principales causes des sodomies douloureuses !

Mais ce n’est pas la seule et vous devez faire très attention : ce n’est pas parce que vous utilisez un lubrifiant pour combattre les frottements que vous n’allez pas lui faire mal. En effet, le lubrifiant va faciliter la pénétration mais celle-ci doit toutefois se faire progressivement. En effet, allez trop fort immédiatement est la deuxième chose que vous devez absolument éviter.

Pour cela, prenez votre temps !

 

Prenez votre temps

De même que vous devez prendre votre temps entre le début de l’interaction et la sodomie, vous allez vouloir prendre votre temps entre le début de la pénétration et la suite.

Tout d’abord, elle doit avoir atteint un bon niveau d’excitation : pour cela, comme précisé au-dessus, ne lésinez pas sur les préliminaires et n’ayez pas peur de commencer en ayant une relation sexuelle traditionnelle. Vous profiterez d’ailleurs de ces moments pour solliciter son anus et la préparer.

Une fois que vous commencerez à la sodomiser et pour que cela ne soit pas douloureux, vous allez vouloir la pénétrer lentement et progressivement. N’imaginez pas pouvoir la pénétrer entièrement dès le premier coup. Il va falloir que son anus s’adapte à la taille de votre pénis, ce qui sera plus ou moins rapide selon votre anatomie 😉

belles fesses

 

Variez les positions

Quelle est la meilleure position pour faire une sodomie ? Sachez tout d’abord qu’il en existe de nombreuses plus ou moins pratiques pour le sexe anal.

Donc plutôt que de chercher à savoir quelle est la meilleur position, comme pour le sexe traditionnel, l’important est de varier les plaisirs, et donc, les positions. Voici quelques-unes que vous allez sans doute tester si vous ne l’avez pas déjà fait :

  • la levrette : sûrement la position la plus connue pour pratiquer le sexe anal, sachez qu’il en existe différentes variantes. Par exemple, sa tête peut reposer contre l’oreiller pendant que vous lui stimulez le clitoris pour varier de la levrette classique où vous lui attrapez les seins

levrette

  • l’acte de retour : c’est une variante de la précédente mais la femme étant debout, la hauteur et l’angle de pénétration sont différents

acte de retour

  • la cavalière ou la cuisine portugaise : que cela soit dans la cavalière, position pendant laquelle elle se tient bien droite, ou dans la cuisine portugaise où elle se penche en avant, vous êtes allongé sur le lit et elle se tient sur vous. Lors de la cuisine portugaise, vous aurez souvent besoin de vous assoir pour la pénétrer plus aisément

la cuisine portugaise

  • la cuillère : cette position est très classique car elle permet d’avoir énormément de contacts physiques avec votre partenaire et d’accéder à de nombreuses parties du corps

cuillière

Il existe bien entendu de nombreuses autres positions que vous pourrez expérimenter. Si vous souhaitez les découvrir, en voici un grand nombre dans le dossier suivant.

Vous savez désormais comment éviter les sodomies douloureuses. Il ne tient maintenant plus qu’à vous pour qu’elle apprécie le sexe anal !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *