Comment faire un bon cuni : 5 étapes pour lui faire atteindre l’orgasme

Comment faire un bon cuni ? Voici sans aucun doute une question que se posent beaucoup d’hommes (du moins, je l’espère) et à laquelle je vais tenter d’apporter des éléments de réponse. Je vais même faire mieux, je vais vous révéler ma méthode qui vous permettra de lui faire atteindre l’orgasme. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, je me suis dit qu’un peu d’histoire ne nous ferait pas de mal, histoire d’épater les collègues au boulot demain.

Le terme cunnilingus provient du latin cunnilinctus, dont cunnus signifie vulve et lingere, lécher. Il s’agit d’une pratique orale qui consiste, à l’aide de sa langue, de ses lèvres et de sa bouche, à stimuler le clitoris, mais aussi la vulve et l’entrée du vagin. Si l’on en croit le psychologue Pascal De Sutter (auteur du roman sexo-informatif, Désir, ed Odile Jacob, 2014), il est la pratique qui amène le plus sûrement à l’orgasme chez une femme.

75% des femmes raffolent du cunilingus. Vous avez bien lu, 3 femmes sur 4 raffolent de cette pratique. Et c’est tout à fait normal car un bon cuni permet d’accorder une attention toute particulière à la vulve, aux lèvres, mais aussi à l’entrée du vagin et au clitoris. Il est donc capital de bien savoir comment s’y prendre pour donner un maximum de plaisir à votre partenaire.

Malheureusement, peu d’hommes savent comment faire correctement un cunilingus pour amener leur partenaire au septième ciel. Alors comment faire un cuni digne de ce nom ? On vous explique tout ici, 5 étapes à suivre pour lui faire atteindre l’orgasme à tous les coups.

1. Pour faire un bon cuni, commencez par les préliminaires !

Trop d’hommes croient que le cunnilingus, à son titre de pratique préliminaire, peut être pratiqué dès les premières secondes. C’est faux ! Comme pour l’acte sexuel, le cunnilingus doit être préparé et ne surtout pas arriver comme un cheveu sur la soupe.

Pour activer le désir chez votre partenaire et bien faire votre cuni, il vous faut impérativement passer par la case préliminaires.

Comment s’y prendre ?

Comme je le disais plus haut, ne descendez pas immédiatement en terre promise. Commencez par exemple par la masser délicatement pour la détendre. Le cunnilingus est un acte d’abandon chez la femme et pour qu’elle prenne tout son plaisir, elle doit se sentir à l’aise et détendue.

Vous pouvez ensuite commencer à l’embrasser sur tout le corps. Attardez vous notamment sur les zones les plus érogènes de votre partenaire. Chaque femme étant différente, il est de votre devoir de trouver quelles sont les zones de son corps qui lui provoquent le plus de sensations. Le cou, les oreilles ou encore les seins sont généralement des valeurs sures.

Embrassez là sur le ventre, puis commencez à descendre sur les cuisses. Ce temps de préparation est vraiment important et ne doit surtout pas être négligé. Ne bâclez pas cela en deux minutes !

Commencez ensuite par lui caresser doucement le sexe. Si vous voyez qu’elle commence à s’abandonner, commencez à l’embrasser de plus en plus proche de son sexe, approchez votre bouche, embrassez le, frôlez le, en bref, faites monter la tension !

2. Les meilleures positions pour faire un bon cuni

Il existe de nombreuses position pour pratiquer le cunnilingus mais toutes ne se valent pas et surtout, chacune apporte des sensations différentes chez la femme. N’hésitez donc pas à varier les plaisirs.

  • La position la plus classique est celle où la femme est allongée sur le dos, les jambes écartées, pendant que l’homme est allongé sur le ventre, avec la tête au niveau de son pubis. Idéale pour débuter et position préférée d’une grande partie des femmes.
  • Une variante de la position précédente consiste à placer la femme allongée sur le bord du lit, pendant que vous vous retrouvez à genoux sur le sol, la tête entre ses jambes. Pensez à lui relever le bassin avec un coussin par exemple, sensations décuplées garanties !comment faire un bon cuni
  • Vous pouvez aussi vous allonger sur le dos, votre partenaire à un genou de chaque côté de votre visage, offrant directement sa vulve à hauteur de votre bouche. Cette position est une des plus simples si vous vous voulez essayer la pénétration linguale.
  • Votre partenaire est debout pendant que vous êtes à genoux, la tête entre ses cuisses. Cette position est cependant difficile et demande un peu de maitrise car l’atteinte du clitoris est un peu plus difficile. De plus, ce n’est pas une position hyper confortable
  • Elle est à quatre patte en bord de lit, dos à vous et bien cambrée, pendant que vous êtes à genoux derrière elle. Là encore, une position dans laquelle il est beaucoup plus difficile d’atteindre le clitoris.
  • On peut aussi citer le traditionnel 69 qui a le mérite de partager les plaisirs. Attention à la facilité, certaines femmes préfèreront pratiquer cette position afin de ne pas trop se laisser aller et ne s’abandonneront donc pas totalement à vous.

Si vous le pouvez, quelque soit la position pratiquée, pensez à lui caresser délicatement les seins avec l’une de vos mains pour augmenter son plaisir.

3. Pour bien faire un cuni, trouvez les zones sensibles

Maintenant que vous êtes confortablement installé et que votre partenaire est prête à s’en remettre à votre langue experte, voyons comment trouver les zones sensibles vous aideront à lui faire un bon cuni et la faire grimper au rideau !

La zone la plus sensible est bien évidemment le clitoris, et tout particulièrement son gland. Il se situe à l’avant du sexe chez la femme, juste au niveau du repli des petites lèvres. Tout le but de la manoeuvre est de stimuler le clitoris.

Comment s’y prendre ?

Le clitoris peut être stimulé avec les doigts mais bien évidemment, rien ne vaut la langue, qui permettra d’exercer la bonne pression, avec le bon niveau d’adresse et de précision. Ne vous focalisez néanmoins pas uniquement sur le clitoris, il existe de nombreuses zones érogènes, notamment au niveau des lèvres et tout l’art d’un bon cunnilingus sera d’en stimuler le maximum.

Commencez d’abord par des mouvements de va-et-viens de bas en haut et inversement. Attardez vous régulièrement sur son clitoris, sur lequel vous imprégnerez un mouvement de rotation avec votre langue.

Il n’existe pas de recette de cuisine toute faite et le secret d’un cunnilingus réussi réside dans votre faculté à savoir vous adapter et à réagir face à son comportement. N’hésitez surtout pas à lui demander de vous guider pour savoir ce qu’elle préfère. Il n’y aucune honte à cela, bien au contraire, vous lui montrerez que vous vous souciez de son bien être. Vous pouvez par exemple lui demander de la façon suivante :

N’hésites pas à me dire si tu préfères que j’aille plus vite, plus doucement, plus haut ou plus bas. J’ai envie de te faire plaisir alors ne sois pas gênée.

bien-faire-cunnilingus

 

4. Trouvez le bon rythme et gardez le !

Pour faire un bon cuni, il faut trouver le bon rythme. Par bon rythme, j’entends celui de votre partenaire car, encore une fois, chaque femme est différente et pour la faire monter au septième ciel il vous faudra vous adapter.

Au début, commencez doucement et allez y de manière progressive. Soyez régulier, avec une langue tendre et pas trop tendue. Evitez impérativement les gestes brusques et alternez caresses courtes et longues.

Accélérez ensuite progressivement jusqu’à trouver le bon tempo de votre partenaire. Mettez vous à l’écoute de son plaisir. Soyez attentif à ses désirs, ses envies et surtout, observez son comportement. Son rythme respiratoire s’accélère ? Elle gémit de plus en plus ? Vous êtes sur la bonne voie !

Une fois que vous avez trouvé ce qui l’excite le plus, ne changez plus de rythme. La pire erreur serait de vous arrêtez ou de marquer des pauses. La pression retombe extrêmement vite chez la femme et vous devriez tout recommencer depuis le début…

Ne ralentissez pas et n’accélérez pas non plus, une fois que vous avez conscience de la bonne pression et du bon rythme à exercer, continuez ainsi jusqu’à l’orgasme.

5. Les signes avant coureur de l’orgasme

Comment faire un bon cuni et lui faire atteindre l’orgasme, y’a t-il une durée idéale ? Là encore, cela dépend grandement de votre partenaire.

Comme je le disais plus haut, une fois le rythme et la pression adéquats trouvés, cela peut prendre 5, 15, 25 minutes avant que votre partenaire n’atteigne l’orgasme et il n’est pas rare de devoir aller jusqu’à 30/35 minutes.  Pensez à toujours exercer une pression sur le clitoris avec votre langue afin de continuer de le stimuler.

Comment savoir qu’elle s’approche de l’orgasme ?

Vous ne pouvez pas rater les signes avant coureur de l’orgasme chez la femme lors d’un cunnilingus. Peu de temps avant de l’atteindre, elle avance son sexe de plus en plus vers la bouche de l’homme. Sa musculature se tend, sa respiration s’accélère et elle gémit de plus en plus.

Ne vous arrêtez surtout pas tant qu’elle n’a pas atteint l’orgasme. Continuez sur le même rythme et en exerçant la même pression sur le clitoris, à ce moment là, il est hyper sensible. Si elle vous demande d’arrêtez ou si elle tente de resserrer ses cuisses, n’en faite rien et ne perturbez pas ce moment d’extase, continuez jusqu’à ce qu’elle atteigne l’orgasme.

faire-un-bon-cuni-orgasme

En revanche, une fois l’orgasme atteint, arrêtez vous, la simulation du clitoris devient gênante, voire même douloureuse.

Peut on utiliser des sextoys pour faire un bon cuni ?

Il existe quelques sextoys dédiés exclusivement à la pratique du cunilingus. Les deux plus célèbres étant le Sqweel, sorte de moulin de langues, et le Lola Ora.

Vous l’avez sans doute compris en lisant cet article sur comment faire un bon cuni que l’acte requiert un tantinet de subtilité. Il faut être à l’écoute de sa partenaire, l’observer pour trouver le bon geste et le bon rythme.

Si vous lisez les tests que différentes femmes ont réalisées sur internet, vous verrez que toutes, sans exception, préfèrent la langue d’un partenaire. Les sextoys pour le cunilingus restent à perfectionner car ils restent bruyant pour certains et pas encore totalement au point. Ils donnent des sensations oui, mais certainement pas à la hauteur d’un vrai et bon cuni.

Vous l’aurez compris, aux yeux de votre partenaire, rien ne remplacera votre langue chaude et douce. Un cunilingus bien fait, en suivant les 5 étapes de ce dossier, sera bien plus efficace qu’un sextoy pour elle du type de ceux décrit plus haut…

Comment faire un bon cuni : quelques dernières recommandations

Vous savez maintenant comment faire un bon cuni et faire monter n’importe quelle femme au rideau. Pour terminer, je vous propose quelques dernières recommandations qui vous seront utiles :

  • Attention à votre barbe ! Une barbe mal rasée, ça pique et cela peut poser, chez certaines femmes, une barrière à leur plaisir
  • En cas de crampe à la mâchoire ou à la langue (et ça arrive plus souvent qu’on ne le croit !) alternez quelques minutes avec vos doigts, ou mieux, un sextoy, cela vous permettra de faire une pause avant de reprendre de plus belle.
  • Sachez déterminer si votre partenaire est plutôt clitoridienne ou vaginale. Cela vous permettra de savoir si vous devez plus insister avec la langue ou avec les doigts.

Messieurs, sachez que les hommes sachant faire un cuni digne de ce nom ne sont pas légion. En appliquant ces quelques conseils et en étant à l’écoute de leur corps, les femmes ne vous verront plus de la même manière. Vous serez rapidement propulsé au rang d’amant qu’on oublie pas facilement et qu’on hésite pas à appeler en cas de besoin. Pour ceux qui souhaiteraient aller plus loin, vous pouvez-vous procurer le guide ultime du cunnilingus par Julia O. :

le guide du cunnilingus

 

5 Commentaires
  1. Jo

    25 mai 2015 à 7 h 10 min

    je suis une femme tombée sur votre site un peu par hasard et je dois dire qu’en effet, j’ai connu très peu d’hommes qui savaient faire un cuni. Et quand on en trouve un c’est clair qu’on essaye de le garder 😉

  2. boudin

    12 octobre 2015 à 12 h 33 min

    Je suis un homme je ne sais pas si je sais faire un bon cuni mais je sais que j’aime ca et que des femmes ont jouis avec moi avec cette pratique mais presque toute ont aimé ( c’est pas pour me vanter )Juste une constatation

    • Sylvain

      12 octobre 2015 à 13 h 26 min

      Hello,
      L’important c’est bien de leur faire atteindre l’orgasme, peu importe la manière (et de prendre du plaisir à le faire aussi). J’utilise les techniques que j’expose ici depuis des années et ça fonctionne très bien ;). N’hésites pas si tu veux apporter des compléments issus de ton expérience, c’est toujours instructif.

  3. Michka

    29 août 2016 à 0 h 48 min

    Je ne peux pas dire que je suis le meilleur avec mon pénis, alors j’ai dû trouver une solution pour compenser : ma langue !! ;))
    Jusqu’à présent je pensais avoir donné beaucoup de plaisir avec ma langue à mes différentes partenaires, jusqu’à ce que j’en parle avec 2 copines de boulot me disant ne jamais avoir eu d’orgasme par un cuni !
    Grand étonnement de ma part et gros doute, d’autant plus qu’elles m’ont dit que beaucoup de femmes simulaient. C’est pourquoi j’ai consulté ce site, j’avais besoin de savoir si mes partenaires m’avaient menti… Certaines peut-être 😉 mais je pense que le langage du corps ne ment pas. En tout cas je prends beaucoup de plaisir dans cette pratique dans laquelle je mets beaucoup d’application !! J’aime avoir le mot « plaisir » sur le bout de la langue !! 😉

    • Sylvain

      30 août 2016 à 22 h 52 min

      Il y a des signes qui ne trompent pas quand une fille à un orgasme. Le langage du corps ne ment pas comme tu le dis si bien 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *