Technique de drague : apprenez l’art des hypothèses

La plupart des hommes se focalisent sur l’approche en séduction. Pourtant, c’est régulièrement après celle-ci que les difficultés commencent. Dans la majorité des cas, après votre approche, vous allez devoir continuer à parler pour mener l’intéraction, et c’est là que cela se complique. Aujourd’hui, nous allons vous révéler  une technique de drague que tout séducteur sérieux se doit de connaître et maîtriser.

Si vous nous lisez régulièrement, c’est un sujet que vous n’avez pas pu manquer, tellement nous le mentionnons régulièrement. Dans les premières phases de la séduction, l’objectif est de créer de l’attirance. Pour cela, l’un des pièges principaux à éviter est de rentrer dans une interaction type questions-réponses, qui donne l’impression à votre cible de se retrouver au beau milieu d’un interrogatoire. L’astuce pour éviter ce piège et ruiner vos chances de succès est d’utiliser des hypothèses !

Afin de vous permettre de maîtriser cette technique importante sur le bout des doigts, je vous explique concrètement comment faire dans cet article.

technique de drague

 

Une technique de drague essentielle

Dans les prochaines semaines, nous vous proposerons un tour d’horizon des principales techniques de drague. Toutefois, nous débutons aujourd’hui avec la maîtrise des hypothèses, car c’est la technique sur laquelle vous devez vous focaliser prioritairement pour obtenir des résultats rapides. Voici quelques raisons qui doivent vous convaincre de l’utiliser dès maintenant :

 

1. Cette technique de drague est utilisable que vous soyez adepte des sites de rencontres ou des approches en personne, et ceci tout au long de l’interaction

La plupart des astuces données en séduction sont soit difficiles à mettre en œuvre, soit utilisables dans des situations très spécifiques. En apprenant l’art des hypothèses, l’avantage c’est que vous maîtriserez une technique de drague que vous pouvez utiliser à tout moment lorsque vous êtes avec une fille.

 

2. C’est la technique de drague à utiliser une fois l’approche réalisée

Si la plupart d’entre vous se focalisent sur l’apprentissage de l’approche, c’est parce que vous considérez cette phase comme la plus difficile et la plus stressante de la séduction IRL. En réalité, l’approche est très facile (surtout dans la drague en ligne) car vous avez la possibilité d’utiliser une phrase toute faite qui vous correspond, parmi les très nombreuses que nous vous avons proposées dans nos articles Phrase d’accroche – 18 exemples qui marchent sur internet et Une phrase de drague drôle ? 100 exemples à sortir en soirée.

Cependant, la réelle difficulté vient après et c’est pourquoi l’approche peut être si embarrassante.

Plus de 9 fois sur 10, lorsque vous aurez accosté la fille, vous allez devoir continuer à parler à une parfaite inconnue… Pris au dépourvu, nombreux sont ceux qui se mettent à poser des questions. Le problème c’est qu’elle n’est très probablement pas enchantée de répondre à un interrogatoire d’une personne qu’elle ne connaît pas (à ce stade, elle n’a aucune raison de s’investir). En utilisant des hypothèses à la place, vous allez ouvrir tout un tas de sujet qui ont pour but de la faire réagir et s’investir petit à petit.

 

3. Son utilisation vous permettra de vous mettre dans une position où vous apportez quelque chose plutôt que de tirer quelque chose d’elle

Ce dernier point est lié à la valeur que l’on a dans une situation. Une personne qui demande quelque chose a moins de valeur perçue que quelqu’un qui donne quelque chose (pour plus de détail, n’hésitez pas à consulter le conseil 6 de Comment devenir un mâle dominant ? Commencez maintenant !).

 

techniques-de-dragues

 

Comment créer une hypothèse à la place d’une question ?

 

1. Commencez par observer

Si vous êtes un minimum observateur, vous pourrez rapidement remarquer quelques éléments sur elle. Si vous êtes sur un site de rencontre, il s’agira de regarder son profil (photos et description). Dans le cas d’une rencontre en personne, vous devrez regarder mais aussi écouter de manière active lorsqu’elle apporte quelque chose à la conversation.

Les détails que vous devez recherchez sont de plusieurs ordres, et se rapportent à elle, à son style de vie. En particulier :

  • son rapport aux autres

apparaît-elle seule ou régulièrement entourée sur ses photos ? Est-ce plutôt ses amis qui l’entourent ou sa famille ?

  • sur ses loisirs ou ses activités

apparaît-elle régulièrement en train de voyager ou faire du sport ? Laisse-t-elle percevoir des signes sur son travail ?

  • son style (vestimentaire…)

fait-elle des efforts particuliers pour s’habiller ? Utilise-t-elle des accessoires ou des signes distinctifs ?

 

2. Suite à vos observations, dites des choses sur elle de manière fun

Il y a plusieurs notions ici en plus de la partie observation :

  • dîtes

je ré insiste ici sur le fait que vous devez dire et non pas demander. Pour rappel sur la forme, lorsque vous dîtes quelque chose, la tonalité de votre voix baisse à la fin de la phrase (à l’inverse du style interrogatif où votre tonalité monte). Vous êtes en train d’apporter quelque chose à l’échange.

  • des choses

il va falloir souvent plusieurs tentatives avant que vous arriviez à la faire réagir et qu’elle commence à s’investir (ceci est particulièrement vrai pour les approches en personne). N’abandonnez donc pas si elle ne dit rien après votre première hypothèse.

  • sur elle

rappelez-vous Dale Carnegie, pour intéresser les autres personnes, parlez leur du sujet qui leur tient le plus à cœur : eux-même. D’où l’importance de baser vos premières observations sur elle. Plus tard dans la discussion, vous pourrez bien entendu élargir les sujets.

  • de manière fun

Votre objectif doit être de la divertir immédiatement pour lui donner envie de continuer à discuter avec vous.

Si elle apparaît sur une de ses photos en train de poser avec son ancien petit ami,

privilégiez « vous avez l’air très proche toi et ton frère… 😉 » « il n’est pas jaloux ton copain j’espère »…

à des questions du genre « tu es restée longtemps avec le gars avec qui tu poses sur la photo? »

ou des hypothèses trop simpliste du genre « j’imagine que c’est ton petit copain sur la photo »

 

3. quelques astuces pour utiliser cette technique de drague de manière systématique ?

Dès que vous voulez poser une question qui commence par :

« Qu’est-ce que…? », « Quand est ce que…? », « Où est-ce que…? », « Qui est-ce que…? », « Pourquoi est-ce que…? », « Comment est-ce que…? »

Essayez à la place de remplacer par une des expressions suivantes :

« Tu as l’air de… », « J’imagine que tu… », Tu ressembles à… », « Ne me dis pas que… »

Par exemple :

Qu’est ce que tu fais comme travail ? -> Tu as l’air d’une journaliste

Quand est-ce que tu pars en vacances pour la prochaine fois ? -> J’imagine que tu es une fille à retourner dans ta famille pour les fêtes

Où est-ce que tu est née ? -> Tu as l’air d’une fille née dans le sud, je dirais Toulouse !

Qui est le gars qui pose à côté de toi sur la photo ? -> Ne me dis pas que c’est ton copain à côté de toi !

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour commencer. Et rappelez-vous : c’est la technique de drague que vous devriez commencer à travailler dès maintenant !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *