Pourquoi vous ne devriez pas donner votre Facebook à une fille et ce que vous devriez faire à la place

Vous avez réussi une séduction quasi parfaite jusqu’à présent, cette jolie brune qui vous plait tant semble intéressée et vous demande votre Facebook pour continuer la discussion. Vous vous empressez de lui donner, tout heureux de votre prestation ! Malheureusement pour vous, vous venez de commettre votre première erreur, et elle pourrait bien vous couter cher…

Quand vous draguer sur un site de rencontre, vous devez avoir deux objectifs en tête :

1) Vous amuser

2) Prendre le numéro de votre cible et/ou fixer une date

Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas de point 3 qui indique de prendre son Facebook, et le deuxième objectif parle de prendre un numéro de téléphone, pas un identifiant sur un réseau social !

Pourquoi Facebook c’est le mal

Vous allez me dire, mais aujourd’hui tout le monde à Facebook et l’utilise pour tchatter, pourquoi ne pas s’en servir ? Effectivement, une majorité de personnes en France l’utilise, mais voici les principales raisons qui me poussent à vous déconseiller fortement d’utiliser Facebook pour continuer votre game commencé sur Tinder, AuM, Meetic ou autre.

1) En lui autorisant la consultation de votre profil Facebook, elle a accès à un nombre incalculable d’informations vous concernant. Les films que vous avez aimé, votre musique du moment, ce que disent vos amis sur vous, bref, tout un tas de choses. Sans même vous avoir rencontré, elle en connait déjà énormément à votre sujet. La part de mystère qui vous donnait de la valeur à ses yeux disparait comme par enchantement.

2) Sur Facebook, vous pouvez très vite tomber dans l’oubli. J’aime beaucoup cette image qui, bien qu’un peu caricaturale, reflète le quotidien d’une jolie fille sur Facebook :

facebook-homme-femme-13055

Crédit photo : Eatliver.com

Vous risquez donc, plus ou moins rapidement selon la popularité de votre cible, de passer aux oubliettes. Vos mails seront noyés au milieu d’un tas de notifications, messages, actualités… et vous risquez de la perdre.

3) Quel est votre objectif ? Discuter indéfiniment de manière virtuelle où vous bouger pour rencontrer cette belle brune autour d’un verre ? Car certes la séduction en ligne est une solution de facilité par rapport à la drague de rue, mais à un moment, il va bien falloir rencontrer des filles ! J’espère pour vous que votre objectif est bel et bien de la rencontrer et, si tel est le cas, Facebook ne vous apportera rien de plus pour l’atteindre. A part vous enliser dans une conversation sans intérêt ou augmenter vos chances de faire une erreur fatale qui anéantira vos espoirs de la dater, Facebook ne vous servira à rien. Prenez son numéro ou fixez lui une date !

Mais alors, que faire si elle me demande mon Facebook ?

Suite au premier paragraphe, j’espère que vous avez bien compris que Facebook pouvez plus vous desservir que vous servir dans votre quête. Malheureusement, nombreuses sont celles qui vont tenter de prendre votre Facebook ou de vous proposer le leur quand vous leur demanderez leur numéro de téléphone. Et oui, sur internet non plus, on ne donne pas facilement son numéro de téléphone.

Que faire dans ce cas ? Et bien ce n’est pas très compliqué, vous allez prendre son numéro de téléphone quand même ! Voici deux exemples qui me sont arrivés dernièrement sur Tinder que je vous propose de décortiquer. Bien évidemment, vous pouvez faire exactement la même chose sur Meetic, AuM, Attractive World, etc… Je prends simplement un exemple Tinder car c’est ce que j’ai sous la main.

Premier exemple, je tente le numclose sur une belle petite blonde, appelons la Marie (prénom changé pour conserver son anonymat). J’ai fait un bon game jusqu’à présent mais je manque peut être un poil de confort. Je tente néanmoins le numclose, elle me propose Facebook et là, je lui sors mon excuse imparable :

1422393448998

 

Je lui explique que je n’ai pas Facebook et que donc si elle veut que l’on se voit, il va falloir qu’elle me donne son numéro. Gagné !

Bonus : Le game Tinder complet de Jessica (prénom changé à nouveau), une superbe blonde, sportive de haut niveau et qui a déjà tourné un spot de pub. Ce fut une belle rencontre, pas sûr qu’il en eut été ainsi si j’avais pris son Facebook comme elle me le proposait 😉

Comme vous pouvez le voir, elle demande mon Facebook afin que nous apprenions à mieux nous connaitre. Je lui répond que je n’utilise par le réseau social et lui laisse mon numéro de téléphone. Elle me textote quelques heures plus tard.

texto-jessica

 

S’ensuit un échange de quelques textos pour fixer une date, le tour est joué ;).

L’exception qui confirme la règle

Alors bien sûr, il arrive parfois des situations ou vous avez plutôt intérêt à prendre son Facebook.

Hein ? Mais tu viens de nous dire l’inverse il y a deux minutes ! Qu’est ce que tu racontes ?

Je m’explique. Il existe un cas où vous pouvez prendre son Facebook, et ce cas c’est celui où votre cible se connecte rarement sur votre site de rencontre. C’est problématique, car si il n’y a pas un échange fluide de messages, il est plus difficile d’arriver au résultat voulu : la date.

Encore une fois, je vais appuyer mes dires sur un exemple concret. Léa est une brune au corps de rêve, malheureusement je n’arrive pas à avoir une conversation fluide avec elle sur Tinder. Elle met près d’une semaine pour répondre à mon premier message, à ce rythme là, je ne suis pas près de la voir en vrai.

Elle me propose de passer par Facebook, il est clairement beaucoup trop tôt pour lui sortir mon excuse et tenter une prise de numéro. Il n’y a pas de confort et quasiment pas de game. Je m’expose à un refus catégorique si je tente le numclose. Si je veux avoir une chance de la voir, pas le choix, il faut que je lui laisse mon Facebook. Au passage, c’est un deuxième compte qui est vide de tout hormis de mes photos Tinder, ça me permet tout de même d’éviter de tomber dans le cas 1) que nous avons détaillé plus haut.

lea-1

 

lea-2

 

 

Peut-être voudrez vous connaitre le fin mot de l’histoire avec Léa ? Ai-je tout de même bien fait de prendre son Facebook ? La réponse est oui, elle m’a ajouté immédiatement après et nous nous sommes vu quelques jours plus tard autour d’un verre. J’ai pu la kclose en first date et je la vois de temps en temps.

Le mot de la fin

Quand il s’agit de drague en ligne, Facebook n’est pas votre ami, fuyez le comme la peste. Il est tellement facile d’y perdre votre cible sur laquelle vous avez tant travaillé. Une erreur, fan d’une chose qu’elle déteste, tout peut arriver, garder le mystère autour de vous et ne lui révélez pas toute votre vie avant la first date.

N’utilisez Facebook qu’en dernier recours et si vous n’avez pas d’autres moyens d’avoir une conversation fluide avec votre cible.

2 Commentaires
  1. Jesse

    29 mars 2015 à 19 h 11 min

    Super articles avec de vrais situations, continuez comme ça 🙂

    • Sylvain

      30 mars 2015 à 18 h 22 min

      Hello Jesse. Merci pour ton message, ça fait plaisir ! Nous essayons d’illustrer et de détailler nos articles au mieux. On continue sur notre lancée avec bientôt un dossier complet et illustré sur Tinder 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *