Comment bien répondre à « Tu fais quoi dans la vie ? »

Dans cet article on va voir comment répondre à la fameuse question « Tu fais quoi dans la vie ? » qui ressortira logiquement à quasiment tous vos premiers rendez-vous.

C’est très important de savoir comment bien répondre parce que la façon dont vous répondez à cette question peut soit vous mettre grandement en valeur et faciliter toute la suite avec cette fille, soit vous plomber quasi-définitivement.

Je vais donc vous donner ma vision des choses en espérant qu’elle puisse vous permettre de passer cette épreuve au mieux, voir d’en faire une question que vous attendez avec impatience !

Est-ce que tu aimes ton boulot ?

Commençons par le plus facile.

Si tu adores ton boulot, quand une fille te demande « tu fais quoi dans la vie », elle t’ouvre une voie royale pour que tu puisses te mettre en valeur et la toucher émotionnellement.

L’emporter dans votre monde pour la toucher émotionnellement

tu fais quoi dans la vie

Bien sûr qu’à travers cette question elle sonde ton statut social, mais ça va bien plus loin que ça, qu’elle en soit consciente ou non.

À travers cette question elle va pouvoir déterminer si tu as le contrôle sur ta vie, si tu vis la vie que tu as envie de vivre, si tu es capable de gérer ta vie et donc de gérer votre potentielle vie de famille.

Elle pourra aussi globalement estimer ton niveau de bonheur, ton niveau de positivité et de bonne humeur générale, le genre de soirée que vous vivrez quand tu rentres du boulot.

En gros ça revient à faire une bonne estimation de « qu’est-ce que ça fait que de passer du temps avec ce mec ? ».

C’est pour ça que personnellement je ne me contente pas de donner le nom de mon travail : je me sers de cette opportunité pour raconter une histoire et l’emporter dans mon monde.

Aller, je vous fait une petite impro :

« – Et du coup tu fais quoi dans la vie Clément ? »

« – T’es sûre que tu veux savoir ? Parce que je suis un passionné donc ça peut prendre un peu de temps ! »

Là en général la fille (la personne) va dire oui, donc j’enchaine.

« Je fais du coaching en séduction. En gros j’aide des hommes à découvrir qui ils sont vraiment, je les aide à devenir pleinement eux-même pour qu’ils puissent attirer des filles qui leur correspondent vraiment. Je les aide à s’assumer plus et à être plus heureux au final. Tu vois c’est comme une lumière dans la nuit, plus elle brille plus elle attire. Je les aide à devenir des lumières dans la nuit. »

Et là en général les gens demandent comment ça marche, et là j’enchaine par quelque chose du genre :

« J’ai une chaine Youtube où j’ai déjà fait environ 400 vidéos, donc en gros quand j’ai une inspiration je sors mon téléphone, je lance la caméra et je parle. Après les mecs postulent à du coaching et je fais des coachings par Skype. Du coup ce qui est génial c’est que je peux travailler de n’importe où dans le monde. Bon je bosse pas mal en terme d’heures mais je m’en rends pas vraiment compte en fait parce qu’en plus de placer ces heures comme je veux la majorité d’entre elles c’est juste du kiff, je me rends pas vraiment compte que je bosse. C’est un peu stressant par moment mais c’est vraiment de la bombe ! Et toi du coup tu fais quoi dans la vie ? »

Voilà pour l’impro, ce ne sera jamais exactement comme ça, mais c’est toujours dans l’idée. Et vous pouvez assez facilement voir toutes les valeurs qui ressortent de ma présentation. La fille est à peu près obligée d’être impressionnée.

Et le pire c’est qu’elle a raison ! C’est pas de la manipulation, ma vie c’est vraiment globalement de la bombe et je ne fais que l’emmener dans mon monde et lui montrer de façon authentique. Du coup je ne passe pas pour le mec qui se la joue, je passe juste pour un mec trop stylé (ce qui implique un risque comme j’en parle juste après).

avoir du charisme

Quand elle entend ça et qu’elle s’imagine ce que sera la vie avec moi, elle va pouvoir se dire entre autre :

  • c’est un mec passionné, il va toujours avoir des nouveaux trucs à partager
  • il doit voyager pas mal, il va pouvoir m’emmener dans plein d’endroit
  • il a sa vie en main, on ne va jamais galérer même si moi j’ai des difficultés
  • il sait travailler dur, c’est pas un flemmard, il saura gérer toutes les situations
  • il est intelligent, suivi et respecté par les autres
  • il a la maitrise de son emploi du temps donc il saura s’adapter à toutes les situations
  • son boulot c’est d’aider les gens, donc c’est probablement le genre de mec qui prendra soin de moi

Et je pourrais continuer la liste de tout ce qui ressort de ces quelques lignes. Donc tu imagines bien que je ne crains pas la venue du fameux « tu fais quoi dans la vie ».

Je sais qu’elle va pouvoir s’imaginer la vie avec moi et que j’ai de grandes chances que ça lui plaise.

À toi de te poser la question suivante : pourquoi est-ce qu tu aimes ton boulot ?

Ensuite quand une fille te demande « tu fais quoi dans la vie » tu n’as plus qu’à l’emmener dans l’histoire de ce que tu fais et lui partager pourquoi tu adores.

A lire aussi : Comment draguer une fille en 15 leçons

Le risque : quand la fille déteste ce qu’elle fait dans la vie

Ça c’est un truc que je rencontre souvent.

Quand je parle de ma vie, les gens sont à peu près tous émerveillés, et après quand je leur retourne la question et qu’ils me sortent un boulot de merde (je vous invite à aller voir ma définition de « boulot de merde » plus bas), ça casse un peu l’ambiance.

Le problème avec ça c’est que si la fille se sent trop inférieur, elle risque de saboter l’interaction pour éviter de ressentir l’inévitable douleur de quand tu vas la rejeter.

Bon soyons honnête, si j’étais célibataire et que la fille me montre clairement qu’elle n’aime pas ce qu’elle fait et qu’elle ne fait pas grand chose pour le changer, je vais perdre tout intérêt autre que sexuel pour elle, donc je laisserais tomber.

Maintenant si pour toi ce n’est pas très important, alors je te suggère d’aller explorer son monde là-dessus, de passer par un moment de vulnérabilité comme j’en parle dans cet article pour pouvoir créer une connexion émotionnelle avec la fille et ensuite retourner sur quelque chose de plus sexualisé.

En gros il faut qu’elle sente vraiment que ce n’est pas grave pour toi, et qu’elle peut avoir autant de valeur à tes yeux que toi aux siens.

Pour aller plus loin : Comment se faire désirer par une femme et créer le manque

L’autre risque : ne parler que de boulot pendant des heures

Ça ne pose pas de problème d’avoir une longue discussion sur le boulot au cours du rendez-vous, et encore moins quand vous explorez la passion l’un de l’autre.

Cependant si vous ne parlez que de boulot, il y a de grandes chances que vous restiez dans un échange très amical, et du coup il y a aussi des chances que tu finisses dans la friendzone.

Ce ne sera pas forcément le cas, parce qu’elle peut t’admirer et te voir de plus en plus comme l’homme de rêve, mais il y a un risque.

Et aussi si le rendez-vous se termine là-dessus et que vous n’avez parlé que de boulot, la fille peut logiquement se dire que vous ne savez peut-être parler que de ça.

rendez-vous ennuyeux

Du coup elle risque de se dire qu’une fois que vous aurez épuisé le sujet vous n’aurez plus rien à vous dire, et c’est là que ça devient mauvais pour toi.

Tu peux donc prendre tu temps pour l’emmener dans ton monde professionnel, mais pense aussi à aller explorer d’autres sujets avec elle, à aller découvrir d’autres facettes de sa personnalité et la laisser voir d’autres facettes de la sienne.

Comme ça en plus de se dire que tu as une vie géniale, elle va pouvoir se dire que c’est trop intéressant de parler avec toi, qu’elle se sent bien quand elle est avec toi et donc se dire que plus elle passe de temps avec toi mieux sa vie sera.

Et à partir de là tout devient plus facile.

Je ne sais pas quand sortira l’article mais je vais bientôt sortir une vidéo sur comment avoir des bonnes conversation avec les femmes qui pourra t’aider beaucoup là-dessus, du coup si tu ne veux pas la rater je t’invite à t’abonner à la chaine Online Séduction.

Maintenant, voyons l’autre côté de la pièce.

Comment répondre à « tu fais quoi dans la vie » quand tu as un boulot de merde

Une précision, quand je dis un boulot de merde, je ne parle pas de son côté glamour.

Qu’est-ce qu’un boulot de merde ?

Pour moi un boulot de merde, c’est subjectif. Un boulot est un boulot de merde si ça ne te fait pas plaisir d’y aller.

Je m’explique, admettons que je sois éboueur. Si chaque matin quand je me lève ça me déprime, alors c’est un boulot de merde.

Mais maintenant imaginons une autre vision des choses.

Imaginons que j’ai une passion pour le parapente. Quand je suis éboueur je bosse de 4h du matin à midi, donc j’ai toute l’aprem de libre. Je peux donc préparer mon casse-croute le soir et partir chaque midi directement après le boulot en montagne pour faire du parapente toute l’aprem, manger sur place et rentrer me coucher pour 20h.

Du coup le boulot de merde devient la merveilleuse opportunité qui me permet de me plonger dans ma passion tous les jours. J’y vais donc avec le sourire en remerciant ce boulot aux horaires géniaux qui me permet tout ça.

Et rajoutons un autre élément. Imaginons que j’adore mes collègues, que tous les matins on se marre sur le camion, qu’on se fait des vannes, qu’on a des supers discussions. Dans ce cas-là en plus d’avoir des horaires géniaux je passe 8h par jours à rigoler et à discuter avec des amis. Je suis payé pour me marrer avec mes potes !

avoir un job de reve

Du coup le boulot de merde devient un boulot de rêve, et quand on me demande « tu fais quoi dans la vie » je pourrai répondre ce que répondrai quelqu’un qui aime son boulot.

Ok, mais si moi je n’aime vraiment pas mon boulot ?

C’est là que ça se complique vraiment.

Quand on te dit « tu fais quoi dans la vie », certains te conseilleraient de mentir, ou de détourner la vérité, ou d’essayer de changer de sujet. Ils font ça pour gagner du temps et pour que la fille ait le temps de voir ta valeur.

Je le comprends, et je te laisserai regarder leurs articles si c’est quelque chose qui te fait envie, mais moi je vais te proposer une direction radicalement différente.

Tu connais l’adage « faute avouée à moitié pardonnée » ?

C’est la route que je prendrais. Je serais honnête, je dirais la vérité.

Pourquoi ? Parce que je ne veux pas avoir à porter le poids du mensonge, le poids de l’artifice, le poids du masque que je porterais pour paraitre mieux que je suis.

La cause n°1 du malheur et de la dépression, c’est le fait de ne pas s’assumer pleinement, de ne pas s’exprimer de façon authentique, de créer une distance entre qui je suis et qui j’aimerais être qui soit inatteignable.

Je pense qu’un mec qui a un boulot de merde mais qui est heureux serait plus séduisant qu’un mec qui a un boulot de merde et qui fait tout pour le cacher.

Mais bref, revenons à comment répondre.

D’abord, est-ce que tu es en train de faire quelque chose pour essayer de changer ta situation ?

Si oui, alors tu peux t’en servir dans ta réponse. Par exemple :

« Actuellement je suis éboueur. Franchement c’est un boulot de merde, je me suis retrouvé là un peu par hasard et notamment parce que j’étais pas motivé à l’école. En ce moment je suis en train de me préparer pour reprendre la fac en Septembre, je vais commencer fac de Psycho, ça me passionne grave, et dans 5 ans je pourrai devenir Psy et me lancer en libéral. Je pourrai avoir les horaires que je veux, je gagnerai bien ma vie et surtout j’aurai vraiment l’impression d’être utile, d’aider les gens, ça va être de la bombe ! »

De cette manière tu lui dis où tu en es aujourd’hui, mais tu lui fais faire le choix pas seulement sur qui tu es aujourd’hui mais aussi sur qui tu vas devenir.

Et en plus comme tu as clairement été honnête avec elle ça lui donnera plus confiance en toi, et parallèlement ça lui donnera aussi confiance dans ton projet et confiance dans le fait que tu vas devenir qui tu veux devenir.

Elle ne choisira donc pas l’éboueur, mais l’éboueur qui a du courage et de la détermination et qui va devenir Psy. Ce n’est pas DU TOUT la même chose !

Bon maintenant admettons qu’en plus de ne pas aimer ton boulot tu ne fasses rien pour le changer.

Je vais être honnête avec toi, je me suis arrêté de taper après cette phrase.

Ce que je ressens c’est que je n’ai même pas envie de t’aider. Pourquoi je t’aiderais ? Pourquoi je ferais des efforts pour toi alors que même toi tu n’en fais pas pour toi-même ?

Si je te dis ça, ce n’est pas pour te faire mal, c’est pour te faire comprendre ce que ressentira une fille quand elle s’en rendra compte.

Je sais qu’il y a des moments de la vie où on n’a pas d’énergie, où on se sent bloqué et où on n’a l’impression que rien de se qu’on peut faire ne changera quoi que ce soit.

J’ai été dans ces phases-là au cœur de ma dépression, je les connais. Ça me semblait infini, impossible, mais je m’en suis sorti et si je l’ai fait tu peux le faire aussi.

Mais la vie est cruelle, elle ne fait pas de cadeau. L’évolution est cruelle mais juste, elle écrase ceux qui ne font pas d’effort, elle récompense ceux qui en font.

C’est maintenant qu’il faut te réveiller, et si tu ne le fais pas pour toi, dans un premier temps fais-le pour les filles. C’est pas idéal, mais c’est mieux que rien.

Je suis désolé mais c’est comme ça, si tu es dans cette situation où tu as un boulot de merde et que tu ne fais rien pour le changer, seule une fille dans une situation aussi pourrie acceptera de rester avec toi.

Est-ce que tu veux d’une fille dans une situation pourrie et qui ne fait rien pour s’améliorer ?

Si oui alors tu n’as pas besoin de mes conseils, et si non, alors bouge-toi, déchire-toi, fais le taff, tu n’as plus de temps à perdre.

Pourquoi accepter de garder un boulot de merde ?

Et si tu mourais dans 1 an, comment tu te sentirais à l’idée que t’as passé la majorité du temps de la dernière année de ta vie à faire quelque chose que tu n’aimais pas ?

Chacun sa vision des choses là-dessus, mais dans mon monde je n’ai pas de temps à sacrifier pour faire des choses que je n’aime pas. Je ne peux pas accepter de passer la majorité de ma vie à gâcher mon temps.

Aujourd’hui le monde est magnifique dans le sens où tu peux tester des tas de trucs, tu peux apprendre à tout faire sur internet, et tu peux créer un business de toute pièce facilement, ou reprendre les études sans trop de problème.

Quand j’ai arrêté d’être prof j’ai lancé mon entreprise de coaching et au bout de 2 ans je gagnais plus que mon salaire de prof.

Et puis en Septembre je vais reprendre la fac, première année de Psycho. Première année ? Oui, première année. Je reprends au début avec les gamins de 18 ans. Mais ça me passionne, et si je continue pendant 5 ans je deviendrai Psy en plus de mes autres activités.

Est-ce que j’aurais pu le faire il y a 6 ou 7 ans ? Probablement pas. Il a fallut que je me construise et que j’apprenne à devenir plus fort, mais je l’ai fait, et tu peux le faire aussi.

Bon, ne vas pas démissionner demain, prends le temps de te construire toi, et de bien réfléchir à ce qui te plairait vraiment.

Prends le temps de faire les choses bien, mais fais-le, parce qu’en plus d’avoir une bonne chose à répondre à « tu fais quoi dans la vie », tu auras le sentiment de vraiment profiter de chaque jour, et la vie est trop courte pour ne pas se l’offrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *