Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis : Comment l’appliquer ?

La nature humaine est complexe comme on le sait très bien. On court toujours après ce que l’on a pas, et on désire souvent ce qui nous semble inaccessible. Et quand on obtient enfin l’objet de notre désir, on a tendance à ne pas s’en contenter. C’est l’un des nombreux paradoxes de l’être humain et de ses relations amoureuses. C’est là où « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » prend toute son ampleur. Voyons un peu de quoi il s’agit vraiment…

Qu’est-ce que le fuis-moi je te suis ?

Qui n’a jamais entendu cet adage ? C’est tellement monnaie courante dans la séduction qu’on en oublie presque d’en décortiquer le sens. Cette expression contient bien plus de vérités sur la nature de la relation que n’importe quel livre sur la séduction. Mais pourquoi fuir quelqu’un qu’on aime ?

Même si on n’aime pas l’admettre, la nature des relations comporte toujours un élément de domination et un rapport de force. « Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » c’est d’un côté l’un qui est dépendent et dévoué tandis que l’autre est fuyant et détaché. Ce n’est pas propre qu’aux femmes ou qu’aux hommes. A tout moment dans notre vie, on peut être l’un ou l’autre. On ne naît pas en tant que fuyant ou suivant. Celui ou celle qui est dans la conquête (voire la vénération) de l’autre sera toujours dans la « Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis. » 

Pour l’un, c’est la peur de perdre sa liberté et de se retrouver emprisonné alors que par l’autre c’est la peur de perdre l’élu de son coeur, la peur de la solitude ou la peur d’être trahi. Ceci est encore plus vivide pour les personnes souffrant de dépendance affective.

fuis moi je te suis, suis moi je te fuis

Si tu es quelqu’un qui souffre de dépendance affective alors je t’encourage d’aller lire notre article sur l’obsession amoureuse

Est-ce que le fuis moi je te suis fonctionne ?

Ce serait mentir que de répondre par « oui » ou par « non » à cette question sans prendre en considération le contexte et les personnalités de chacun. Pour beaucoup, le « fuis moi je te suis…» fonctionne car c’est un jeu de déséquilibre : il y a d’un côté l’Alpha (le dominant) et de l’autre le Beta (le dominé).

Il faut savoir que la plupart des personnes pratiquent la méthode de « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » de manière totalement inconsciente. L’être humain aime le défi. À moins que tu aies des tendances sadiques (ou que tu aimes vraiment te faire désirer), tu n’as pas envie de faire souffrir une personne. Cependant, il faut avouer que l’être humain a tendance a dévaloriser ce qu’il obtient trop facilement. A contrario, lorsqu’il doit fournir des efforts et se battre pour l’obtenir, cela a beaucoup plus de valeur et de mérite à ses yeux.

Pour que le « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » fonctionne vraiment, il faut déjà que les deux personnes soient conscientes de faire partie d’un « jeu » : celui de chasser et d’être celui qui est chassé. Il faut donc que tu sois conscient(e) de la personne que tu as en face de toi et pose toi ces questions (si tu es plutôt « fuis moi je te suis ») :

– Est-ce que la personne sait ce qu’elle veut ?
– Est-ce qu’elle semble indécise ?
– A t-elle peur de l’engagement ?
– Est-ce qu’elle semble gênée de ne pas ressentir la même chose que toi ?
– Est-ce qu’elle se rend disponible pour toi ?

A lire aussi : Comment sortir de la friendzone ?

Comment faire le fuis moi je te suis ?

Comme je l’ai dit précedemment, comme pour tout dans la vie, il faut prendre en compte les nuances de chaque personne et de chaque contexte. Ce n’est pas une taille unique qui va à tout le monde. Appliquer le « fuis moi je te suis » c’est donc d’abord connaître l’autre personne… mais c’est aussi se connaître soi-même avec nos faiblesses et nos forces. Voici quelques conseils si tu n’es pas naturellement le fuyant mais que tu veux appliquer cette méthode afin de te faire désirer :

Trouve un juste milieu : entre montrer tout et ne montrer rien de tes sentiments il y a une différence. Comme pour tout dans la vie, essaie d’être dans la mesure.
Tempère tes sentiments surtout si tu es naturellement démonstratif, tempère un peu tes déclarations enflammées au début d’une relation.
Dose les messages ou appels pour donner à la personne le recul nécéssaire pour explorer ses propres sentiments en ressentant le manque.
Ne te montre pas trop disponible dans un premier temps
Espace les moments passés ensemble afin que le manque s’installe un peu
Fais sentir à l’autre que tu n’es pas un(e) acquis
Fais toi désirer, tout simplement

Quels sont les risques du fuis-moi je te suis ?

Alors que les avantages du « fuis moi je te suis » sont indéniables dans une quête de séduction, les risques sont importants à prendre en considération. Si ton but est une relation éphémère ou un plan d’un soir alors tu ne prends de gros risque à jouer ce petit jeu. En revanche, si tu te projettes avec cette personne dans le but d’une relation longue c’est beaucoup plus délicat. Pourquoi fuir quelqu’un qu’on aime ? En voici les risques :

Le manque de spontanéité dans vos échanges. Si tu dois analyser chaque SMS, calculer chaque geste ou action alors c’est dommage. Construire quelque chose de durable avec quelqu’un ne peut pas commencer sur des bases malsaines. La séduction peut être un jeu mais l’amour ne devrait jamais l’être.
Le silence radio : personnellement, si un mec qui me plaît se décide à jouer le jeu du « fuis moi je te suis » en ne m’écrivant pas du tout pour créer le manque, je ne lui écris pas. C’est peut-être immature mais voilà tout le soucis. On se retrouve dans une situation où rien n’avance et ça peut couper le jeu de séduction assez rapidement.
Le rapport de force peut littéralement faire fuir celui qui suit. Si tu décides de jouer le fuyant, tu ne seras pas récompensé si l’autre personne ne supporte pas le rapport de force et le déséquilibre dans une relation, même naissante.

Comment réussir une relation d’amour alors que chaque personne reste sur ses gardes et joue à un jeu continuellement ? Ce n’est pas sain.

comment fonctionne le fuis moi je te suis ?

Comment réagir si un homme me fuit ?

Si un homme te fuit et que cela ne te plaît pas (et je te comprends), je t’encourage à faire plusieurs choses. Je ne suis pas toujours partisane du « oeil pour oeil, dent pour dent » mais ça dépend du contexte (comme toujours). C’est parfois nécéssaire d’agir comme l’autre en le traitant comme il te traite. Ça permet à l’homme de se mettre à ta place sans que tu aies à lui dire. En faisant cela, je peux te garantir que si il tient à toi il saura se montrer plus viable et deviendra peut-être même le suiveur.

Si ce n’est pas le cas, pose toi les bonnes questions. Est-ce que tu veux être celle qui désire ou celle qui est désirée ? Veux-tu être en demande de l’attention d’un homme ? Les intentions de cet homme sont-elles bonnes ? Est-ce qu’il te mérite ?
Si tu penses que non alors je te conseille de réévaluer ta façon d’être avec lui. Soit tu passes à quelqu’un d’autre, soit tu essaies d’appliquer le « suis moi je te fuis » pour le secouer un peu !

Ne le laisse pas avoir les pleins pouvoirs. Même si les rapports de force caractérisent les rapports humains ce n’est pas sain de commencer une relation comme ça. Ne montre pas à l’homme que tu tiens à lui plus que lui ne tient à toi.

Comment réagir si une femme joue à fuis moi je te suis ?

Nous voilà donc à la situation inverse : cette fois, c’est la femme qui te fuit. Peut-être qu’elle joue avec toi ou alors elle veut se venger parce que tu lui as fait la même chose auparavant. Il y a des centaines de scénarios possibles. Mais comment réagir ?

Alors que je conseille aux femmes d’appliquer le « oeil pour oeil, dent pour dent » si un homme la fuit, je souhaite offrir aux homme un conseil différent. La meilleure façon de prendre ses distances avec une fille (sans feindre un désintéressement qui ne sera pas crédible) c’est de se recentrer sur soi. Si tu t’es laissé de côté pour (re)conquérir une femme, ta passion, ton sport favori, tes activités ou tes amis, reprends contact avec cette partie de toi. Cela montrera à la fille que tu peux être heureux sans elle (même si tu seras forcément plus heureux avec elle si tu l’aimes).

Si tu penses à cette fille tout le temps alors qu’elle te fuit, je te conseille de te recentrer sur toi pour diminuer l’emprise émotionnelle que possède cette fille sur toi. Rends toi moins disponible pour la voir, par exemple.

Faut-il appliquer le fuis moi je te suis après une rupture ?

Que ce soit celui qui quitte ou celui qui est quitté, une rupture amoureuse n’est jamais facile. Afin de savoir s’il faut appliquer « fuis moi je te suis » après une rupture, il faut identifier si tu veux récupérer ton ex ou définitivement tourner la page ?

Si c’est la première option alors le « fuis moi je te suis » peut être une méthode à considérer. Si, en revanche, tu veux passer à autre chose parce que la personne en question t’a fait trop de mal ou que tu l’as quitté, alors je te conseille de t’abstenir. Il faut laisser à la personne quittée l’espace et le recul nécessaires pour passer à autre chose et guérir. Jouer à « fuis moi je te suis » avec une personne que tu as fait souffrir ne fera qu’accentuer sa souffrance et son coeur brisé.

Explorons donc l’option de reconquérir ton ex. Il faut dans un premier temps essayer de réinstaurer un jeu de séduction ce qui n’est pas une mince affaire après une rupture. Dans ce cas de figure, le « fuis moi je te suis » est une manière de progressivement avancer vers une nouvelle attraction. Dans un premier temps il y aura une distance afin de créer le manque et je te conseille donc de ne pas lui courir après. Laisse faire les choses : si tu manques à l’autre personne, elle reviendra à la charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.