Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis : application à la séduction

Qui n’a jamais entendu cette adage ? « Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » ? Cette expression est tellement connue, qu’on en aurait presque oublié le sens et l’importance…

Voilà une des raisons qui nous ont poussé à vouloir rédiger un article sur le sujet. Pour vous rappeler les tenants et les aboutissants de cette formule magique…

Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis : l’origine de la séduction ?

Cette phrase contient plus de vérités sur la séduction, que tous les livres que nous avons écrits  sur le sujet. Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis. Compréhensible, concise et pleine de vérités. Pourquoi de nombreux coachs ont usé la pulpe de leurs doigts à rédiger des livres complets sur la séduction, quand tout est dit en une phrase ? La raison est simple : l’expliquer en la détaillant du mieux possible, afin d’en extraire ses conseils les plus probants.

Vous connaissez maintenant l’origine du push and pull, du silence radio, des taquineries et de bien d’autres concepts que nous nous efforçons de vous apprendre sur Online Séduction, pour devenir des hommes séduisants en toutes situations.

Louis Pasteur disait :

« Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin, que dans tous les livres du monde »

On peut adapter cette citation à notre sujet. Il y a plus de philosophie dans cette expression, que dans tous les livres de séduction du monde.

fuis moi je te suis, suis moi je te fuis

Suis moi je te fuis : La notion de challenge

Qu’on le veuille ou non, lorsqu’on vit une phase de séduction ou une relation amoureuse avec une personne qui utilise ou subit cet adage, il y a un rapport de domination. L’un a l’air pleinement détaché, tandis que l’autre, paraît totalement dépendant…

Il faut savoir que j’étudie cette expression depuis bien longtemps et ce, depuis que j’ai remarqué la puissance de celle-ci. Au travers des multiples expériences que j’ai pu connaître, voire ou entendre, j’ai pu remarquer que ces deux comportements étaient les deux faces d’une même pièce. Celle des peurs sentimentales.

À savoir pour l’une, la peur de perdre sa liberté, son indépendance, son autonomie. Et pour l’autre, la peur de perdre l’être aimé, la peur de la solitude et d’être trompé.

Quand je dis que ces deux comportements sont les deux faces d’une même pièce, ce qu’il faut comprendre, c’est que deux piles (ou deux faces), ne peuvent pas exister en même temps. Voilà une information très importante !

Oui, la notion évidente que cette expression met en lumière, c’est celle du challenge. « Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis ». Cette expression définit bien une situation compliquée constituant un défi à relever.

Pour manier du mieux possible cette maxime afin d’équilibrer nos relations, une seule solution. Il va falloir voir les actions que vous allez devoir mettre en place comme un challenge à relever !

suis moi

Fuis moi je te suis : Comment l’utiliser ?

Facile à dire, mais comment faire ? En fait, ce n’est pas si compliqué si ont fait attention.

La première chose à prendre en compte, c’est que pour réussir à (re)conquérir la femme de vos rêves, vous allez devoir vous faire violence ! Je ne parle pas de sadomasochisme. Mais belle et bien de changer vos habitudes et d’aller à l’encontre de vos pulsions.

Reprenez votre vie en main

Pour l’avoir vécu à plusieurs reprises, quand on est prêt à suivre quelqu’un qui nous fuis, c’est qu’on est plus ou moins tombé dans une dépendance affective. Il va donc falloir dans un premier temps s’en détacher.

La meilleure façon de prendre ses distances, sans feindre un désintéressement qui ne sera pas crédible, c’est de se recentrer sur soi. Si vous avez laissé de côté pour (re)conquérir une femme, votre passion, votre sport favori, vos activités ou vos amis, reprenez contact avec cette partie de vous.

Vous DEVEZ vous défaire de vos obsessions et focaliser vos pensées sur vous et votre bien-être. Pas sur la personne que vous avez actuellement en tête.

Si vous aviez l’habitude d’aller courir plusieurs fois pas semaine, rechausser vos baskets et reprenez de plus belle en vous fixant des OBJECTIFS. Vous étiez peut-être passionné par le cinéma, la voile ou la création de musique ? Faites en sorte de consacrer un certain nombre d’heures dans votre semaine à vos activités.

Le but de ce premier conseil, est de vous recentrer sur vous pour diminuer l’emprise émotionnelle que possède cette personne sur vous. Mais aussi, pour vous trouver de bonnes excuses pour ne pas la voir quand elle le souhaite.

N’annulez jamais une expo photo ou un match de futsal, parce que madame a décidé de vous voir ce soir et pas un autre jour. C’est la première pierre à l’édifice du « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis ».

reprendre sa vie en main

Apprenez à ne pas satisfaire vos pulsions

Si vous reprogrammez votre semaine autour de vous, la personne qui vous fuit va vite remarquer que vous ne la suivez plus. Mais ce n’est pas suffisant pour vous détacher totalement et inverser les rôles… Pour cela, lisez ce qui suit !

Pour vous défaire de votre dépendance affective, tout en vous montrant fort et détaché, vous allez devoir vous faire violence… Vous ne devez pas être au petit chevet de la personne que vous essayer de (re)conquérir !

Donc, ne vous précipitez pas sur votre téléphone pour lui répondre dans la minute, arrêtez d’avoir toujours une petite attention particulière quand vous la voyez (fleurs, compliments, payer les additions…). Vous devez être un challenge à ses yeux, sinon elle va vous fuir !

Apprenez à dire « non » quand elle vous demande quelque chose. Soyez plus taquin avec elle. Faite en sorte de lui parler des meilleures choses qui vous soient arrivées ces derniers jours.

En procédant de cette façon, elle va avoir le sentiment de vous perdre et si elle tient un minimum à vous, elle se montrera beaucoup plus attentive et changera de comportement !

A lire aussi : Comment sortir de la friendzone d’une fille

jolie fille

Pour conclure

Afin de tirer le meilleur parti de cette maxime intemporelle, il est tout de même important de bien comprendre qu’elle ne s’applique pas dans toutes les situations. Fuir une femme qui n’a aucun intérêt pour vous, ne va pas la faire tomber miraculeusement dans vos bras… Logique.

Pour que cette expression prenne tout son sens, il faut un minimum d’intérêt entre les deux candidats de l’expérience. C’est obligatoire. Sans aucun ou trop peu d’intérêt, peu importe le comportement que vous adopterez, vous ne réussirez pas à changer quoi que ce soit.

« Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » est un bon moyen de tester votre relation si vous êtes en couple depuis un certain temps. Comme le dit une autre expression, « mieux vaut être seul, que mal accompagné ».

« Si vous venez de rencontrer quelqu’un qui vous plaît, ça peut être à double tranchant »

Soit cette personne vous porte un certain intérêt et vous voit comme un amant possible ou comme son futur petit ami. Donc dans ce cas, lui montrer du désintérêt renforcera l’intérêt qu’elle vous porte.

Soit cette personne ne vous porte pas ou très peu d’intérêt et vous voit comme un jouet. Dans ce cas, elle se fichera complètement de votre désintérêt et passera à autre chose.

Donc si vous venez de rencontrer quelqu’un, il vaut mieux parfois attendre un minimum d’intérêt de sa part. Montrer du désintérêt trop tôt, peut vous jouer des tours…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *