Peur des femmes : Pourquoi ? Comment la vaincre ?

La peur des femmes n’est pas une seule chose mais un composite de plusieurs craintes. Dans cette vidéo, je vais vous donner les 6 peurs qui vous empêche de vous comporter normalement avec les femmes et surtout, je vais vous expliquer comment vous en débarrasser.

Pourquoi les hommes ont peur des femmes ?

S’il y a bien une chose que l’on peut retenir de la relation entre les hommes et les femmes est qu’elle est plus que compliquée, et ce quel que soit notre âge ! Et l’un des facteurs qui peut rendre ces relations compliquées est la peur que certains hommes ont des femmes. Au delà des difficultés classiques comme la peur d’aborder une femme ou encore la peur du risque, nombreuses sont les raisons qui font que de nombreux hommes n’osent plus se lancer dans une relation avec la gente féminine. Voici les 6 peurs principales que les hommes ont envers les femmes.

1. La peur de l’inconnu

On a toujours peur de ce qu’on ne connait pas. Et au final, il y a beaucoup de mecs qui ont peur des femmes parce qu’ils n’ont pas assez fréquenté de femmes, ils n’ont pas passé assez de temps avec elles et du coup ils ne savent pas comment se positionner avec elles, ils ne savent pas comment elles pensent ou comment elles réagissent et du coup ça les fait flipper parce qu’ils ne savent pas comment se comporter avec elles. En résumé, ils ne savent pas comment parler à une fille.

Et la solution que je propose c’est d’utiliser un site qui s’appelle OVS « OnVaSortir » et qui propose plein de sorties. Il y a d’autres sites comme ça comme MeetUp. Ou alors les événements facebook. Mais plutôt OVS et MeetUp parce que c’est des événements où c’est fait pour rencontrer des gens. Le concept du site est de se regrouper avec des inconnus, sortir avec eux et faire des rencontres sympas.

C’est un contexte hyper en sécurité, car tu ne peux pas te faire rejeter en allant discuter avec. Et en fait, la clef par rapport à ça, c’est que tu vas aller parler aux femmes qui seront aux événements. Mais, tu n’as pas le droit de prendre leur numéro, ni de les draguer. Tu y vas uniquement pour soit leur parler, leur poser des questions qui t’intéressent ou alors juste écouter ce qu’elles disent, regarder comment elles se comportent. Et à force de fréquenter des femmes, cette peur de l’inconnue femme va s’effacer.

Si tu veux tester ça, tu prends le site « On Va Sortir », tu te mets une sortie par jour chaque semaine pendant un mois, deux mois. Et tu y vas, tu n’as pas le droit de prendre le numéro de la fille, juste tu poses des questions, tu discutes et tu regardes, comment est-ce qu’elle se comporte avec toi et avec les gens.

pourquoi la peur des femmes ?

2. La Peur d’être nul au lit

Souvent les hommes ont peur des femmes parce qu’ils ont peur que ça n’avance pas, et si ça avance, ils ont peur d’être nuls au lit et d’être humiliés et rejetés.

Par rapport à cette peur il n’y a pas 36 choses à faire, apprends comment être bon au lit et pratique, car tu ne peux pas avoir peur si t’es bon, parce que quoi qu’il arrive tu vas faire le boulot. Du coup, par rapport à ça, je ne sais pas dans quel ordre j’ai publié les vidéos, j’ai tourné une vidéo sur les préliminaires et je t’invite à aller regarder parce que déjà si tu réussis le départ, tu as beaucoup plus de chances que la suite se passe bien. Si tu maitrises les préliminaires, tu as beaucoup plus de chances que le reste soit bien pour la fille et tu as beaucoup moins peur des femmes par rapport à cet aspect là.

Il y a aussi un futur programme sur le site sur Comment Bien Faire l’Amour. Si tu maitrises ces outils là, si tu sais que tu les maitrises, si tu les as pratiqués, tu n’auras plus peur des femmes par rapport à l’aspect sexuel. Alors apprends le maximum et trouves-toi des nanas avec qui tu peux tester tout ça, des nanas plus save, des sex-friend au final.

3. La Peur d’avoir honte

Elle représente la peur que quoi qu’il arrive, tu te fais rejeter.

Tu ne peux pas avoir honte si tu n’as rien à cacher, et du coup si tu t’entraînes à montrer ce que tu voudrais cacher tu deviens invincible à la critique.

Entraine-toi à faire preuve de vulnérabilité, ça ne peut pas être contre-intuitif, mais je t’invite à t’entrainer, à saupoudrer ton quotidien de moments où tu partages des petites vulnérabilités sur toi pour construire ton muscle de la vulnérabilité, de telle sorte que tu n’auras plus au final peur d’avoir honte, parce que tu sais que quoi qu’il arrive, tu sais le gérer.

Un petit bonus par rapport à ça : Construis-toi un cercle d’amis qui te soutiennent parce que si les mecs avec qui tu traines au moindre truc, vont te rabaisser de façon un peu agressive, ce ne sont pas des bons amis.

Des bons amis c’est des gens qui quand tu as des ennuis, ils peuvent rigoler de ça avec toi, mais ils rigolent pour rigoler et ils vont essayer de te tirer vers le haut et de te soutenir.

Du coup, ça parait un peu décalé, mais si tu as un bon cercle d’amis qui te soutiennent, sur qui tu peux compter, la peur de la honte sera beaucoup moins forte, parce que tu sais déjà que tu n’as pas à avoir honte auprès de tes potes. Et en plus de ça, s’il t’arrive un truc, tu peux en parler à tes potes et tu te sentiras beaucoup mieux, ce qui est hyper important.

4. La peur d’être blessé

La peur d’être blessé est évidemment liée au fait d’avoir peur des choses qui peuvent faire mal. En gros, tu ne peux pas être blessée par une femme. Tout ce qui peut te blesser c’est les pensées que tu as sur cet acte et quand tu te rends compte de ça tu comprends que tu ne pourras plus jamais être blessé par une femme.

Exemple : Tu perds ta nana ou ta nana te quitte, ce n’est pas le fait qu’elle te quitte qui te blesse, c’est plutôt ce que tu vas te raconter à propos de ça :

« Ah ! Elle m’a quitté parce que je suis trop nul, parce que les femmes sont des salopes. Elle m’a quitté parce que je n’ai pas été assez présent ou parce que je suis trop petit ou pas assez beau. »

C’est ça qui va te faire du mal. Et en fait, il y a une méthode qui s’appelle le Travail de Byron Katie, je mettrai un lien certainement dans la description ou une vidéo spécifique dessus qui permet de transformer cette lacune limitante.

Et à force d’appliquer cette méthode, tu te rends compte que tu ne peux jamais être blessé par une femme, tu ne peux que souffrir à cause de tes pensées. Et ça, tu peux le modifier.

D’ailleurs, un exemple concret qui va également t’aider par rapport à ça, c’est au final les ruptures si tu y penses, en tous cas, c’est le cas pour moi, chacune de mes ruptures, au moment où elle a eu lieu, je me suis dit que c’était terrible, que ça me faisait trop mal au cœur, que je ne retrouverai plus jamais une fille comme ça, etc.

Et en fait, à chaque fois, j’ai utilisé cette douleur et la colère pour me reconstruire et pour me renforcer encore plus. Donc, c’est un peu l’adage :

« Ce qui ne me tue pas rend plus fort ! »

C’est peut-être un peu cliché, mais en l’occurrence ça peut être vrai, si tu sais utiliser ces émotions là pour te développer, ça deviendra réel.

Et en fait, quand tu t’es prouvé sur le terrain que si t’arrive un malheur avec les femmes, tu es capable d’utiliser ça pour devenir encore meilleur, tu n’as plus peur qu’il t’arrive des ennuis avec les femmes, voir même le côté un peu risqué, c’est que tu vas avoir envie d’être ? parce que tu sais que tu vas devenir encore meilleur.

C’est un peu le truc à gérer parce qu’il ne faut pas non plus se mettre dans des ennuis exprès, mais voilà si tu t’es prouvé sur le terrain que quand il t’arrive un sale truc, tu as les outils pour rebondir, pour devenir plus fort, tu n’auras plus peur qu’il t’arrive un seul truc, tu n’auras plus peur d’être blessé.

On vous a également préparé une petite vidéo sur le sujet si vous souhaitez allez plus loin.

5. La peur de finir tout seul

Souvent les mecs, en particulier ceux qui ont 35 ou 40 ans, ont peur de finir tout seul, ils ont un peu l’impression d’avoir fait des choses pour progresser mais ils n’ont jamais vraiment fait de travail en profondeur et c’est ça qui les limite.

Du coup, ils vont dire :

« Ah j’ai testé telle ou telle technique, mais ça ne marche pas ».

Sauf que si tu fais que les techniques et que tu ne travailles pas sur toi en profondeur, ça ne marchera pas c’est normal.

Ce que je voudrais vous dire, si vous vous reconnaissez dans cette peur, donnez-vous deux ans. Pendant deux ans, vous n’avez pas le droit de penser à ces peurs de finir tout seul pendant deux ans, vous allez dans cette période travailler d’arrache pieds sur vous-mêmes, vous vous faites coacher, vous vous développez, vous appliquez concrètement ce qu’il y a dans les vidéos, vous faites des plans d’actions pour développer vos points faibles et pour travailler vos points forts et vous vous déchirez sur cet objectif et vous donnez le max. Et si au bout de deux ans, vous avez toujours pas de copine, et vous êtes toujours seul, là ok je vous donne le droit de vous lancer dans une psychanalyse sur la peur d’être seul.

Mais pendant deux ans, faites vraiment ce qu’il faut, engagez tout : l’énergie, l’argent, le temps pour faire avant de dire j’ai peur de finir tout seul.

6. La peur du rejet

La peur du rejet c’est un peu comme la peur des femmes, c’est un composite de plein de peurs, c’est un mélange de toutes les peurs cités précédemment, du coup si vous travaillez sur ces 5 premières peurs et la peur du rejet disparaitra.

A lire aussi : 100 questions à poser à une fille

Comment vaincre la peur des femmes ?

Si vous pensez souffrir de la peur des femmes, rassurez-vous il existe plusieurs méthodes qui vous aideront à lutter contre. Car oui la peur des femmes n’est pas une fatalité et on peut vite s’en relever ! Le point essentiel à retenir est qu’avant d’avoir confiance aux autres, il faut se faire confiance à soi-même !

Étape 1 : Retrouver sa confiance en soi

La première étape (et sans doute la plus importante) pour affronter sa peur des femmes est avant de retrouver sa confiance en soi. Pour beaucoup de personnes, les peurs se développent en grande partie à cause d’un manque de confiance en soi. Et reconnaitre sa valeur est un travail difficile mais pas impossible !

Le premier conseil à connaitre et qui vous aidera à retrouver un peu de confiance en vous est de penser positivement. C’est tout bête mais ça marche ! La majeur partie des gens ont la mauvaise habitude de penser beaucoup plus négativement que positivement. Pourquoi ne pas inverser la tendance ? Si une pensée négative vous traverse l’esprit comme « Je n’attire aucune femme », tournez plutôt celle-ci en « Je peux plaire ». Et même si une pensée peu flatteuse vient vous obscurcir, ne la laissez pas prendre le dessus sur vos émotions ! Vous êtes votre propre maître.

Une autre astuce qui peut être très efficace pour vous aider à retrouver un peu de confiance en vous est de vous auto-complimenter. Reconnaitre et affirmer ses qualités est un devoir très difficile mais il est extrêmement libérateur. Alors pourquoi ne pas vous laissez prendre au jeu du listing de vos qualités ? Cet exercice peu sembler un peu simplet mais vous verrez que c’est beaucoup plus difficile que ce qu’on pense de se mettre en valeur. Et lorsqu’on y parvient on a tout gagné !

Pour retrouver sa confiance en soi, il est aussi important de se sentir bien mentalement que physiquement. Alors on hésite pas à prendre soin de soi, de sa peau, de ses cheveux, de son style… Tout ce qui peut vous aider à retrouver une belle image de vous-même ne doit pas être mis de côté. Alors prenez du temps pour vous chouchouter et vous apprêter. Portez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise et qui vous permettront de voir la vie en rose !

comment vaincre la peur des femmes ?

Étape 2 : Pensez les femmes autrement

Si de nombreux hommes ont peur des femmes c’est aussi parce qu’ils ont une mauvaise image d’elles. Mais n’oubliez pas qu’elles sont aussi des humaines et qu’il ne faut pas les placer sur un piédestal. Il n’est donc pas impossible que vous rencontriez une femme qui a tout autant de craintes que vous. Les femmes ont aussi de nombreuses vulnérabilités et ne pas l’oublier peut être une bonne façon de désamorcer vos peurs.

Pour changer votre perception de la femme, il peut également être très opportun de se mettre à leur place. En effet, la place de la femme n’est pas toujours la plus simple dans notre société (disparités salariales, harcèlement de rue et sexuel…). Prendre en compte toutes les difficultés auxquelles les femmes doivent être confrontées au quotidien peut également être une bonne façon de changer l’image que vous avez d’elles, et cela peut également vous aider à vous rassurer vis à vis d’elles.

N’oubliez pas également que toutes les femmes sont différentes et que ce n’est pas parce que vous avez eu un expérience négative que cela doit nécessairement se reproduire. Les échecs sentimentaux sont également là pour vous aider à avancer et il est important de tirer le positif de chaque relation. Ne catégorisez pas toutes les femmes selon une seule expérience !

Étape 3 : faites le premier pas

Pour vaincre ses peurs, il faut les affronter ! Alors prenez votre courage à deux mains et lancez-vous. Une simple discussion n’a jamais fait de mal à personne. Laissez derrière vous toutes vos idées reçues et discutez avec différentes filles. Et lorsque vous entamez votre discussion, partez dans l’optique de vous faire de nouvelles relations, toutes les discussions ne doivent pas mener à une relation sentimentale.

Si vous avez décidé de faire le premier pas, n’oubliez pas l’essentiel : restez vous-même. Les femmes aiment l’authenticité et ce n’est pas une contre-façon qui les intéressera davantage. En plus de vous aider à être beaucoup plus à l’aise avec les femmes, rester soi-même est un excellent moyen de gagner en confiance en soi. Ne vous sous-estimez pas, vous valez toujours quelque chose !

Pour se mettre en confiance mais aussi pour mettre en confiance d’autres personnes il est important de leur prêter de l’intérêt. Alors on hésite pas à s’intéresser à l’autre et à laisser de côté son ego. Il n’y a rien de mieux pour flatter une flamme que de lui montrer qu’on s’intéresse à elle et qu’on écoute attentivement ce qu’elle nous dit. Votre partenaire de discussion se sentira alors beaucoup plus à l’aise, et vous aussi !

Le plus important lorsque vous décidez de parler aux femmes est de rester patient. Ce n’est pas parce que votre première approche se solde par un échec que ce sera le cas pour les suivantes. Ne baissez pas les bras et redoublez l’effort, vous ne pourrez qu’être fier de vous !

Étape 4 : N’ayez pas peur du rejet

Pour pouvoir avancer et prendre conscience de ses erreurs, il est presque obligatoire de passer par la douloureuse case du rejet. Mais pas de panique ! Un rejet n’est pas la fin du monde et il vous aidera à avancer beaucoup plus facilement. L’essentiel reste de ne pas vous formaliser sur un rejet mais de prendre ça comme une expérience qui doit vous faire rire. La légèreté est essentielle pour vous aider à aller de l’avant.

Si vous avez fait face à une situation de rejet ne vous laissez pas entrainer dans une spirale infernale de regrets. Dites-vous que vous pourriez être vous-même à l’origine de certains rejets et qu’il est important de laisser parler son coeur pour construire des relations stables et sereines.

A lire aussi : 100 sujets de conversation avec une fille

FAQ

Comment s’appelle la peur des filles ?

La peur des filles est un phénomène tout à fait naturel qui ne porte pas vraiment de nom. Cependant on la rapproche bien souvent de l’anthropophobie, aussi connue sous le nom de misanthropie, qui concerne la peur des relations interpersonnelles, qui peuvent toucher aussi bien les hommes que les femmes.

On associe d’ailleurs bien souvent la peur des femmes à un sentiment aigüe de timidité. Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul ! En effet, de plus en plus d’hommes se retrouvent dans une situation de crainte lorsqu’ils se retrouvent face à une fille pour toutes les causes citées auparavant.

Est-ce que les hommes ont peur des belles femmes ?

Lorsque les hommes parlent de leur peur des femmes, la première raison remise en cause est bien souvent la peur du rejet par une « belle femme ». On doit notamment ce complexe aux périodes collège / lycée et aux côtes de popularité. Les jolies filles populaires étaient très souvent vu comme les inaccessibles, rendant de nombreux garçons terrifiés à l’idée de les approcher.

Et ce qui explique en grande partie cette peur des belles femmes est la peur du fameux râteau. Cependant, il faut aller de l’avant et se montrer confiant pour tenter une approche. Mais n’oubliez pas, un rejet n’est jamais dramatique, relevez-vous et allez de l’avant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.