J’ai peur des femmes : que faire ?

La peur des femmes n’est pas une seule chose mais un composite de plusieurs craintes. Dans cette vidéo, je vais vous donner les 6 peurs qui vous empêche de vous comporter normalement avec les femmes et surtout, je vais vous expliquer comment vous en débarrasser.

Voici la transcription de la vidéo sur la peur des femmes.

N°1 – La peur de l’inconnu

On a toujours peur de ce qu’on ne connait pas. Et au final, il y a beaucoup de mecs qui ont peur des femmes parce qu’ils n’ont pas assez fréquenté de femmes, ils n’ont pas passé assez de temps avec elles et du coup ils ne savent pas comment se positionner avec elles, ils ne savent pas comment elles pensent ou comment elles réagissent et du coup ça les fait flipper parce qu’ils ne savent pas comment se comporter avec elles.

Et la solution que je propose c’est d’utiliser un site qui s’appelle OVS « OnVaSortir » et qui propose plein de sorties. Il y a d’autres sites comme ça comme MeetUp. Ou alors les événements facebook. Mais plutôt OVS et MeetUp parce que c’est des événements où c’est fait pour rencontrer des gens. Le concept du site est de se regrouper avec des inconnus, sortir avec eux et faire des rencontres sympas.

C’est un contexte hyper en sécurité, car tu ne peux pas te faire rejeter en allant discuter avec. Et en fait, la clef par rapport à ça, c’est que tu vas aller parler aux femmes qui seront aux événements. Mais, tu n’as pas le droit de prendre leur numéro, ni de les draguer. Tu y vas uniquement pour soit leur parler, leur poser des questions qui t’intéressent ou alors juste écouter ce qu’elles disent, regarder comment elles se comportent. Et à force de fréquenter des femmes, cette peur de l’inconnue femme va s’effacer.

Si tu veux tester ça, tu prends le site « On Va Sortir », tu te mets une sortie par jour chaque semaine pendant un mois, deux mois. Et tu y vas, tu n’as pas le droit de prendre le numéro de la fille, juste tu poses des questions, tu discutes et tu regardes, comment est-ce qu’elle se comporte avec toi et avec les gens.

 comment se débarasser de la peur des femmes

N°2 – La Peur d’être nul au lit

Souvent les hommes ont peur des femmes parce qu’ils ont peur que ça n’avance pas, et si ça avance, ils ont peur d’être nuls au lit et d’être humiliés et rejetés.

Par rapport à cette peur il n’y a pas 36 choses à faire, apprends comment être bon au lit et pratique, car tu ne peux pas avoir peur si t’es bon, parce que quoi qu’il arrive tu vas faire le boulot. Du coup, par rapport à ça, je ne sais pas dans quel ordre j’ai publié les vidéos, j’ai tourné une vidéo sur les préliminaires et je t’invite à aller regarder parce que déjà si tu réussis le départ, tu as beaucoup plus de chances que la suite se passe bien. Si tu maitrises les préliminaires, tu as beaucoup plus de chances que le reste soit bien pour la fille et tu as beaucoup moins peur des femmes par rapport à cet aspect là.

Il y a aussi un futur programme sur le site sur Comment Bien Faire l’Amour. Si tu maitrises ces outils là, si tu sais que tu les maitrises, si tu les as pratiqués, tu n’auras plus peur des femmes par rapport à l’aspect sexuel. Alors apprends le maximum et trouves-toi des nanas avec qui tu peux tester tout ça, des nanas plus save, des sex-friend au final.

N°3 – La Peur d’avoir honte

Elle représente la peur que quoi qu’il arrive, tu te fais rejeter.

Tu ne peux pas avoir honte si tu n’as rien à cacher, et du coup si tu t’entraînes à montrer ce que tu voudrais cacher tu deviens invincible à la critique.

Entraine-toi à faire preuve de vulnérabilité, ça ne peut pas être contre-intuitif, mais je t’invite à t’entrainer, à saupoudrer ton quotidien de moments où tu partages des petites vulnérabilités sur toi pour construire ton muscle de la vulnérabilité, de telle sorte que tu n’auras plus au final peur d’avoir honte, parce que tu sais que quoi qu’il arrive, tu sais le gérer.

Un petit bonus par rapport à ça : Construis-toi un cercle d’amis qui te soutiennent parce que si les mecs avec qui tu traines au moindre truc, vont te rabaisser de façon un peu agressive, ce ne sont pas des bons amis.

Des bons amis c’est des gens qui quand tu as des ennuis, ils peuvent rigoler de ça avec toi, mais ils rigolent pour rigoler et ils vont essayer de te tirer vers le haut et de te soutenir.

Du coup, ça parait un peu décalé, mais si tu as un bon cercle d’amis qui te soutiennent, sur qui tu peux compter, la peur de la honte sera beaucoup moins forte, parce que tu sais déjà que tu n’as pas à avoir honte auprès de tes potes. Et en plus de ça, s’il t’arrive un truc, tu peux en parler à tes potes et tu te sentiras beaucoup mieux, ce qui est hyper important.

Vous pouvez regarder notre vidéo sur Que faire quand on prend un râteau.

N°4 – La peur d’être blessé

La peur d’être blessé est évidemment liée au fait d’avoir peur des choses qui peuvent faire mal. En gros, tu ne peux pas être blessée par une femme. Tout ce qui peut te blesser c’est les pensées que tu as sur cet acte et quand tu te rends compte de ça tu comprends que tu ne pourras plus jamais être blessé par une femme.

Exemple : Tu perds ta nana ou ta nana te quitte, ce n’est pas le fait qu’elle te quitte qui te blesse, c’est plutôt ce que tu vas te raconter à propos de ça :

« Ah ! Elle m’a quitté parce que je suis trop nul, parce que les femmes sont des salopes. Elle m’a quitté parce que je n’ai pas été assez présent ou parce que je suis trop petit ou pas assez beau. »

C’est ça qui va te faire du mal. Et en fait, il y a une méthode qui s’appelle le Travail de Byron Katie, je mettrai un lien certainement dans la description ou une vidéo spécifique dessus qui permet de transformer cette lacune limitante.

Et à force d’appliquer cette méthode, tu te rends compte que tu ne peux jamais être blessé par une femme, tu ne peux que souffrir à cause de tes pensées. Et ça, tu peux le modifier.

j'ai peur des femmes

D’ailleurs, un exemple concret qui va également t’aider par rapport à ça, c’est au final les ruptures si tu y penses, en tous cas, c’est le cas pour moi, chacune de mes ruptures, au moment où elle a eu lieu, je me suis dit que c’était terrible, que ça me faisait trop mal au cœur, que je ne retrouverai plus jamais une fille comme ça, etc.

Et en fait, à chaque fois, j’ai utilisé cette douleur et la colère pour me reconstruire et pour me renforcer encore plus. Donc, c’est un peu l’adage :

« Ce qui ne me tue pas rend plus fort ! »

C’est peut-être un peu cliché, mais en l’occurrence ça peut être vrai, si tu sais utiliser ces émotions là pour te développer, ça deviendra réel.

Et en fait, quand tu t’es prouvé sur le terrain que si t’arrive un malheur avec les femmes, tu es capable d’utiliser ça pour devenir encore meilleur, tu n’as plus peur qu’il t’arrive des ennuis avec les femmes, voir même le côté un peu risqué, c’est que tu vas avoir envie d’être ? parce que tu sais que tu vas devenir encore meilleur.

C’est un peu le truc à gérer parce qu’il ne faut pas non plus se mettre dans des ennuis exprès, mais voilà si tu t’es prouvé sur le terrain que quand il t’arrive un sale truc, tu as les outils pour rebondir, pour devenir plus fort, tu n’auras plus peur qu’il t’arrive un seul truc, tu n’auras plus peur d’être blessé.

N°5 – La peur de finir tout seul

Souvent les mecs, en particulier ceux qui ont 35 ou 40 ans, ont peur de finir tout seul, ils ont un peu l’impression d’avoir fait des choses pour progresser mais ils n’ont jamais vraiment fait de travail en profondeur et c’est ça qui les limite.

Du coup, ils vont dire :

« Ah j’ai testé telle ou telle technique, mais ça ne marche pas ».

Sauf que si tu fais que les techniques et que tu ne travailles pas sur toi en profondeur, ça ne marchera pas c’est normal.

Ce que je voudrais vous dire, si vous vous reconnaissez dans cette peur, donnez-vous deux ans. Pendant deux ans, vous n’avez pas le droit de penser à ces peurs de finir tout seul pendant deux ans, vous allez dans cette période travailler d’arrache pieds sur vous-mêmes, vous vous faites coacher, vous vous développez, vous appliquez concrètement ce qu’il y a dans les vidéos, vous faites des plans d’actions pour développer vos points faibles et pour travailler vos points forts et vous vous déchirez sur cet objectif et vous donnez le max. Et si au bout de deux ans, vous avez toujours pas de copine, et vous êtes toujours seul, là ok je vous donne le droit de vous lancer dans une psychanalyse sur la peur d’être seul.

Mais pendant deux ans, faites vraiment ce qu’il faut, engagez tout : l’énergie, l’argent, le temps pour faire avant de dire j’ai peur de finir tout seul.

N°6 – La peur du rejet

La peur du rejet c’est un peu comme la peur des femmes, c’est un composite de plein de peurs, c’est un mélange de toutes les peurs cités précédemment, du coup si vous travaillez sur ces 5 premières peurs et la peur du rejet disparaitra.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *