Comment créer une connexion émotionnelle avec une femme ?

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de faire un rendez-vous avec une femme et de sentir que malgré tous vos efforts vous n’arrivez pas à créer une connexion émotionnelle avec elle ?

C’est souvent ce que les filles vont qualifier de feeling, elles vont dire à leurs copines en rentrant qu’il n’y avait pas de feeling, et probablement ne plus répondre à vos messages.

Je veux m’assurer que ça ne vous arrive plus jamais, donc je vais vous parler de comment générer ce feeling, je vais vous parler des 6 facteurs principaux qui vont vous permettre d’y arriver et aussi vous donner des exercices concrets pour progresser.

Facteur n°1 : La Présence

Est-ce que vous avez déjà regardé une femme dans les yeux pendant une minute entière sans penser à rien d’autre que ce que vous ressentez là, tout de suite ?

L’exercice de l’Eye Contact est un exercice que je pratique souvent dans mes ateliers de Connexion Authentique, et si vous ne l’avez jamais testé, je vous invite vraiment à le faire.

Quand on le fait, on se rend compte que c’est BEAUCOUP plus difficile qu’on ne le pense de maintenir un Eye Contact pendant une minute avec une personne, et du coup on peut facilement en déduire qu’on ne le fait presque jamais véritablement avec les femmes quand on veut séduire.

On va la regarder puis laisser errer notre regard à droite à gauche inconsciemment pour éviter de vivre cette tension, pour éviter de vivre toutes les sensations qui nous viennent quand on regarde une personne dans les yeux sans penser à ce qu’on va dire ensuite.

eye contact

C’est un exercice que je vous propose de faire : lors de votre prochain rendez-vous, essayez de regarder la fille dans les yeux ne serait-ce que 30 secondes, et d’observer ce qui se passe en vous.

Et si vous voulez aller plus loin, on va déborder sur les facteurs de l’expression authentique et de la vulnérabilité, et je vous invite à partager à la fille ce qu’il se passe en vous quand vous la regardez dans les yeux.

Par exemple, ça pourrait donner quelque chose comme ça :

« Quand je te regarde dans les yeux je remarque que je sens mon cœur s’accélérer, je me sens très attiré par toi et en même temps je ressens un petit malaise, comme si j’avais peur de dire une connerie ou de ne pas savoir quoi dire d’intéressant. »

J’imagine déjà la tension qui monte en vous et des pensées du style « mais on peut pas dire ça à une fille, on va tomber dans la friendzone, on va passer pour un faible etc… »

Si ce facteur était utilisé tout seul et que vous ne restiez que là-dessus pendant tout le rendez-vous, peut-être, et encore, mais dans tous les cas si vous l’intégrer à vos habitudes globales de séduction, ce sera vraiment puissant, et j’ai des tas de témoignages de clients qui en attestent.

Au final c’est parfaitement logique, en faisant ce genre de choses vous allez vous forcer à être pleinement présent avec la fille, et vous ne pouvez pas réussir à créer une connexion émotionnelle avec une femme si vous n’êtes pas présent dans l’interaction.

Elle a besoin de vous sentir, elle a besoin de voir l’impact qu’elle a sur vous et de sentir l’impact que vous avez sur elle, mais si vous n’êtes pas pleinement présent elle se sentira juste face à une coquille vide, et vous n’aurez aucune chance de créer une connexion émotionnelle avec elle.

Laissez vos pensées de côté, et votre tendance à vouloir anticiper quoi dire, et tentez d’être le plus présent possible, ce sera le facteur de base qui va nous aider pour tous les autres.

Facteur n°2 : La Curiosité Authentique

J’en parle tout le temps partout et à tous mes clients, mais si vous voulez créer une connexion émotionnelle avec une femme il est hyper important que vous appreniez à faire preuve de curiosité authentique.

Imaginez être en face de quelqu’un qui vous pose plein de questions, mais vous sentez très bien qu’il se fout de la réponse et qu’il essaie juste de combler les blancs : comment est-ce que vous vous sentez ? Est-ce que vous vous sentez connecté ?

Évidemment que non.

Et c’est exactement ce qui vous arrivera si vous discutez avec une fille en vous contentant de tenter de combler les blancs.

Pour maitriser ce facteur, il y a une partie extrêmement simple, et une partie plus compliquée.

La partie simple : poser les questions qui vous intéressent

Le truc le plus simple que vous pouvez mettre en place pour créer une connexion émotionnelle avec une femme, c’est de vous poser la question suivante :

« Si je pouvais tout lui demander sans risque, qu’est-ce que j’aurais vraiment envie de savoir sur elle, là, tout de suite ? »

Je vous propose un exercice : la prochaine fois que vous êtes en rendez-vous avec une fille, essayez de créer un blanc (ou d’utiliser un blanc qui est venu naturellement) pour vous poser cette question, et ensuite poser la question qui en ressort à la fille.

Évidemment que quand on est dans la Curiosité Authentique, ça va souvent être des questions un peu plus risquées et donc un peu plus effrayantes, mais très logiquement ce sera aussi des questions plus excitantes à tout niveau, et des questions qui vont donc favoriser une connexion émotionnelle.

creer une connexion emotionnelle avec une femme

Des exemples de questions ?

Je vais faire l’exercice pour vous, je m’imagine une fille qui m’a plu dernièrement, et je vais voir les questions qui me viennent :

  • Tu es l’une des plus belles filles que j’ai jamais vu, et pourtant je sens une certaine vulnérabilité derrière le masque, c’est quoi les questions que tu te poses quand tu doutes un peu de toi ?
  • Qu’est-ce que ça fait d’être aussi belle ? Comment est-ce que tu le vis ? Comment est-ce que ça impacte tes relations avec les hommes à ton avis ?
  • Qu’est-ce que tu aimes ? Qu’est-ce qui te fait kiffer ? Qu’est-ce qui peut faire que tu es tellement passionnée que tu oublies de manger ou que tu te couches beaucoup plus tard que tu ne devrais ?
  • Je sais que c’est un peu osé, et t’es pas obligée de me répondre mais je suis curieux de savoir, c’est quoi ton style sexuellement ? Qu’est-ce que tu aimes le plus ?

Et je pourrais continuer encore longtemps, si vous prenez le temps de vous connecter à ce qui vous intéresse il y a tellement de vrais questions à poser, prenez le temps d’aller les chercher et vous aurez beaucoup plus de chances de créer une connexion émotionnelle avec une femme.

Si vous voulez d’autres exemples, voici un autre article pour vous donner des idées

La partie compliquée : apprendre à explorer son monde en profondeur

Ici on arrive sur ce qui demande vraiment un travail et des exercices réguliers, mais qui va être très puissant pour créer une connexion émotionnelle avec une femme, ou avec n’importe qui d’autre.

L’idée générale c’est d’essayer d’explorer le monde intérieur de la fille pour vraiment comprendre ce que ça fait que d’être elle, ce que ça fait de vivre sa vie, d’être dans sa tête, de voir le monde comme elle le voit.

Ici malheureusement il m’est difficile de vous expliquer par écrit tellement c’est subtil, et pas évident à bien faire. Je passe des heures dessus avec mes clients dans mon programme de coaching.

Je vais juste me contenter de vous donner un début de phrase que vous pourrez utiliser parce qu’il contient une bonne partie de la philosophie à avoir pour aller sur cette piste : « Qu’est-ce que ça te fait de… »

Par exemple imaginons qu’elle vous parle de sa passion qui est la danse, une façon d’utiliser cette question serait de lui demander :

« Qu’est-ce que ça te fait de danser devant des gens ? Qu’est-ce que tu ressens quand tu le fais ? »

En gros elle me parle d’un élément de son monde, et je lui demande ce que ça lui fait d’avoir cet élément dans son monde, c’est une façon d’aller plus profond dans son monde intérieur, et plus profond je vais dans son monde intérieur plus forte sera la connexion émotionnelle entre nous.

Mais voilà je ne vais pas m’étendre plus sur ce sujet pour ne pas vous embrouiller, et je vais rester sur des choses que vous pouvez plus facilement mettre en place seuls.

Facteur n°3 : L’Expression Authentique

Si je veux créer une connexion émotionnelle avec une femme, je dois bien sûr être capable d’explorer son monde, mais je dois aussi être capable de montrer le mien.

Il est facile de parler de soi avec la tête, de se décrire intellectuellement, mais il n’est pas si facile de parler de soi avec émotion.

Je vous donne un exemple.

Quand un combattant MMA parle de sa passion des dinosaures

L’autre jour je regardais une interview de George St Pierre, une légende du MMA (un sport de combat ultra-violent). J’avais envie de savoir ce qu’il y avait derrière le combattant.

george st pierre

Il parlait de techniques d’entrainement, de ses derniers combats, de son régime alimentaire, et c’est ce que je voulais savoir au départ, mais pourtant en l’écoutant je m’ennuyais.

Et puis à un moment donné il se met à parler de paléontologie, et il se met à raconter que quand il était petit il passait des journées entières à creuser dans son jardin pour essayer de trouver des squelettes de dinosaures…et là j’étais pleinement connecté !

Là j’avais envie d’en savoir plus, là j’avais envie de l’entendre nous raconter plus de choses, là j’avais envie de lui poser des questions, là je me sentais pleinement connecté à lui.

Qu’est-ce qui a fait la différence ?

Quand il parlait de MMA il parlait de technique, et il essayait de dire ce qu’il pensait qu’on avait envie d’entendre. Par contre quand il parlait de sa passion pour les dinosaures il se foutait de ce qu’allait en penser l’auditeur, il en parlait avec le cœur, et ça m’a touché.

Être vrai ou être dans le contrôle ?

Vous pouvez faire la même chose que George St Pierre dans l’interview.

Vous pouvez parler de vous en exprimant ce que vous pensez que la fille a envie d’entendre, ce que vous pensez être séduisant à ses yeux, ou alors vous pouvez suivre votre enthousiasme et raconter ce qui vous fait kiffer.

Là ça va être polarisant, soit elle va s’en foutre, soit elle va être portée par votre énergie et vous suivre même si elle n’avait pas forcément l’intérêt pour le sujet à la base.

Et si en plus le sujet l’intéresse, là c’est bingo !

Le truc c’est que trop souvent les mecs se filtrent, ils n’osent pas dire ce qu’ils pensent vraiment parce qu’ils essaient d’anticiper ce qui va être séduisant, ce qui va plaire à la fille, et le plus souvent ils se retrouvent à être trop plat, trop transparent, ou à paraitre louches.

Plus vous tentez de tout contrôler moins vous aurez de chance de créer une connexion émotionnelle avec une femme, vous devez être dans la spontanéité, dans l’expression authentique de ce que vous ressentez.

Vous devez être soit dans l’enthousiasme, comme on l’a vu plus haut, soit dans la vulnérabilité ou la sexualisation, comme on va le voir dans les facteurs suivants.

Au passage, voici une vidéo sur les 3 modes de communication qui intéressent vraiment les femmes

Facteur N°4 : La Vulnérabilité

Voici le sujet qui fait peur à la grande majorité des hommes qui se lancent dans la séduction : montrer ses faiblesses.

Montrer ses faiblesses, c’est être faible ?

Il y a ce mythe urbain qui tourne dans la communauté de la séduction sur le fait que montrer ses faiblesses c’est la même chose qu’être faible.

Qui ose pleurer devant une femme ? Combien de pourcent de mecs osent le faire ?

Très peu.

Et si très peu de mecs osent le faire, qu’est-ce qu’on peut en déduire sur le niveau de difficulté ?

Il est élevé.

Par conséquent, oser montrer ses faiblesses, c’est être fort.

Et d’un point de vue beaucoup plus concret, quand je fais des exercices de vulnérabilité dans mes ateliers de Connexion Authentique, l’effet est systématique et instantané, les gens se sentent soulagés, plus libres, plus costaud.

Bien sûr il y a cette petite période de turbulence juste après s’être montré vulnérable, mais dès qu’on la passe on accède à une énorme force intérieure.

Montrer ses faiblesses, c’est repoussant ?

montrer ses faiblesses

Toujours associé au même mythe urbain, les gens ont tendance à se dire que montrer ses faiblesses c’est repoussant. Mais le problème c’est qu’ils se mentent à eux-même quand ils disent ça.

Ils prennent l’exemple du mec qui passe sa vie à se plaindre, et ensuite ils disent « tu vois, il montre ses faiblesses lui, et aucune nana ne s’intéresse à lui. »

Ce à quoi je répondrais d’accord, mais il y a une différence entre être un mec de valeur qui montre ses faiblesses et être une victime de la vie qui subit le moindre coup et passe son temps à se plaindre.

Un homme qui a sa vie en main et qui montre ses faiblesses c’est différent, ça le rend humain, ça le rend atteignable, et ça le rend sexy.

Comment montrer ses faiblesses

Évidemment c’est aussi quelque chose qui se travaille. Il y a comme un muscle de la vulnérabilité. Plus on montre ses faiblesses plus c’est facile d’ y accéder quand on en a envie.

Une phrase de Mike Hrostoski guide mon travail de coaching :

« Dis la vérité jusqu’à ce que ça ne fasse plus mal. »

L’idée c’est de ne pas avoir peur de passer par une fasse de turbulence quand vous parlez de moments plus difficiles de votre vie, et de ne pas hésiter à en parler en profondeur.

Un exercice que vous pouvez faire, c’est de dire à la fille une chose que vous n’aimeriez pas qu’elle sache de vous, une chose que vous auriez tendance à lui cacher. Par exemple :

« Tu vois j’ai l’air d’être un mec toujours solide, mais une fois par mois j’ai un gros coup de dépression. Pendant une journée entière je me mets à douter, et à me poser des questions sur si je suis sur le bon chemin dans ma vie. »

C’est le genre de phrase qui peut faire peur, mais que j’ai dit à ma copine actuelle avant qu’on se mette ensemble.

D’un côté ça lui permet de mieux choisir si je suis la bonne personne pour elle, et d’un autre côté ça lui rend plus facile le fait de me faire part de ses failles, ça crée un climat de confiance et donc ça ouvre la porte vers une plus grande intimité et une connexion émotionnelle forte.

Après il est aussi très important de garder du discernement et d’être capable de faire la différence entre « j’exprime ma vulnérabilité passagère » et « je ne fais que me plaindre chaque fois que je parle à cette fille. »

C’est pour ça que ce travail de vulnérabilité doit aller en parallèle avec un travail de développement personnel.

Mais globalement plus vous vous montrez vulnérable plus ça permettra à la fille de se montrer vulnérable en retour, donc plus ça augmentera votre intimité et votre connexion émotionnelle.

Facteur n°5 : Aventure et Expériences

Je vous ai déjà parlé de cette étude sur l’intimité qui comparait la différence d’impact entre une marche en montagne et une discussion. Ils ont prouvé que des gens qui vivaient une randonnée à deux se sentaient beaucoup plus connectés à la fin de la randonnée que des gens qui avaient passé deux heures à discuter.

randonnee en amoureux

Ce que ça veut dire, c’est que pour créer une connexion émotionnelle avec une femme, les aventures et les expériences que vous allez vivre vont être déterminantes.

Vous pouvez emmener la fille en randonnée pour un premier rendez-vous, un de mes anciens clients l’a fait et la fille est devenue sa copine pendant un temps par la suite.

Mais ça n’a pas besoin d’être aussi décalé. Faire des popcorns maison ensemble et regarder un épisode d’une série Netflix c’est aussi en soit une aventure, et vous aurez probablement une connexion émotionnelle plus forte en faisant ça qu’en restant dans le classique verre en terrasse.

Allez, encore un petit exercice : qu’est-ce que vous adorez faire ? C’est quoi vos petits plaisirs perso ? Est-ce que vous pouvez inviter la fille à partager ce genre de moments avec vous ?

Si oui, faites-le !

Pour aller plus loin : Comment profiter de la vie et être heureux

Facteur n°6 : La Sexualisation

Si vous avez une bonne valeur sociale, vous pouvez mettre en place tous les facteurs précédents et ne pas tomber dans la friendzone.

Ceci étant dit si ce n’est pas forcément le cas, vous risquez de devenir le meilleur ami. Vous serez un ami extraordinaire et ça peut avoir plein d’intérêt, mais j’imagine que pour la plupart d’entre vous, ce n’est pas ce que vous voulez en lisant cet article.

Par conséquent si vous voulez éviter la friendzone il vous faudra sexualiser vos interactions.

Elles n’ont pas besoin d’être toutes sexualisés, mais elles ont besoin de l’être régulièrement.

De la même manière, un rendez-vous n’a pas besoin d’être sexualisé tout le temps. Il peut passer par une phase où vous pleurez tous les deux dans les bras l’un de l’autre. Mon colloc l’a fait, et ça ne l’a pas empêché de faire l’amour avec la fille après.

Mais l’important c’est que ça ne soit pas que ça tout le long et qu’il y ait des passages où vous prenez le temps de ressentir votre désir pour la fille et de l’exprimer, soit verbalement, soit avec le geste.

Ce n’est pas un article sur la sexualisation et l’article est déjà long, mais je vais vous proposer un exercice simple pour sexualiser votre conversation.

Quand vous êtes en rendez-vous avec la fille, créez un blanc, ou profitez d’un blanc naturel, et demandez-vous ce qu’il se passe en vous quand vous regardez la fille.

sexualiser une conversation

La plupart des mecs répondraient sans réfléchir qu’ils ont envie de coucher avec la fille, mais 99% du temps ce ne sera pas vrai.

Je vous invite à ralentir et à être honnête avec vous même dans ces moments-là. La plupart du temps ce sera quelque chose de plus subtil, peut-être que vous ressentirez que vous avez envie de l’embrasser, peut-être que ce sera plus la prendre dans vos bras, peut-être que ce sera un désir mêlé de peur…

Et l’idée c’est d’aller lui exprimer ce qu’il se passe en vous. Par exemple :

« Je remarque que j’ai envie de te prendre dans mes bras et de voir ce que ça me fait que de t’avoir contre moi. »

Vous le dites, et idéalement vous le faites juste après, ou alors vous essayez de le faire directement.

Ça ce sera le meilleur moyen de sexualiser de façon naturelle et authentique, et ainsi de pouvoir vous assurer de créer une connexion émotionnelle avec une femme sans tomber dans la friendzone.

Ce sera le meilleur moyen de devenir son amant et pas son ami, ou encore mieux son ami ET son amant.

Autre article : La tension sexuelle et comment utiliser la sexualisation pour séduire

Si cet article vous a plu, partagez-le aux gens qui en auraient besoin, et je vous retrouve très vite pour un nouvel article ou une nouvelle vidéo !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *